Partagez
 

 Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ramsay Mac Goraith
burn the witch ✝ sorcier
pseudo : BBB.
célébrité : Luis Batalha
Messages : 79
Date d'inscription : 09/10/2015
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyDim 1 Nov - 1:48

my mouth health
♦ La vie est trop courte pour se réveiller avec des regrets, alors aime les gens qui te traitent bien et oublie les autres. ► Adalyn && Ewen && Ramsay ♠


Passer l'après-midi au garage. Chouette journée... Ewen, mécanicien presque attitré, à l'habitude de me voir arriver avec cette voiture obsolète qui me sert de véhicule. Minimum deux fois par mois, je vais le voir pour un quelconque soucis du à l'âge de l'engin. J'ai déjà pensé à m'en acheter une nouvelle, mais les fonds ne me sont pas suffisants. Je dépense trop, et bien souvent dans des futilités. Produits de beauté, vêtements, coffrets de séries télévisées,... Sans oublier mes vices éphémères : l'alcool et la drogue. Cela, je n'en ai pas parlé à ma colocataire, Adalyn. Nouvellement installée, cela doit faire quelques semaines tout au plus que nous vivons ensembles mais ça n'empêche pas le fait que nous nous entendons déjà excessivement bien. Il faut dire que nous avons un point commun, découvert il y a un peu plus de sept jours : nous sommes tous deux des sorciers. Chose qui facilite grandement notre vie malgré que nous ne connaissons pas nos pouvoirs respectifs, préférant garder cela secret pour le moment. Elle sait, par contre, que je suis un mage vaudou et cela doit lui permettre de penser que ma magie est noire, bien que dans le fond, ça n'a pas vraiment d'importance.

Revenons-en à nos moutons. Au garage pour un long moment, j'ai discuté avec le mécanicien. Encore une fois, il a fait des miracles, réparant ma poubelle roulante comme il le fait toujours. Il est doué, très doué. Il faut également avouer qu'il est sacrément sexy et que le regarder travailler ne me déplait absolument pas. Mais je n'ai jamais rien tenté, ne souhaitant pas me fracasser contre un mur. Après tout, il n'est peut-être pas attiré par les garçons. Mais passons. Fin d'après-midi, je me retrouve face au comptoir pour payer les réparations faites. Une idée me traverse l'esprit. « Merci encore pour tout ça ! A force, tu dois en avoir marre de me voir ! » Dis-je en riant légèrement. Lui donnant les billets, j'accompagne mon geste d'une demande un peu spéciale à vrai dire. « Dis, pour te r'mercier de tout ça la... Viens manger un bout ce soir à la maison ! Ma coloc' est un vrai cordon bleu ! Puis ça m'ferait plaisir ! » J'accompagne ma parole d'un clin d'oeil et d'un sourire amusé. J'attrape un bic que je vois devant moi, la main sale du mécanicien et lui écrit l'adresse sur l'avant-bras, ne trouvant pas de papier à disposition. « Vingt heures grand, j'espère que ça t'va ! » Et je disparais sur le parking afin de monter dans ma voiture. Vu ma proposition imprévue, je passe faire quelques courses pour acheter ce qu'il faut... Ne sachant absolument pas cuisiner, je passe mon temps à téléphoner à Adalyn pour savoir ce qu'elle pourrait faire et ce que je dois acheter. J'en profite également pour lui dire que j'ai invité mon sexy garagiste à venir manger à la maison, histoire qu'elle soit au courant du pourquoi elle allait cuisiner et également du pourquoi nous ne mangerons pas dehors ce soir. Je lui promet également un restaurant que je payerai, histoire de me faire pardonner de l'imprévu que je lui impose – même si cela ne semble pas la déranger, au contraire –. La cuisine, c'est plus son domaine que le mien... Ca peut paraître sexiste, mais ce n'est que la pure vérité. Dès qu'elle prépare un plat, ça sent bon dans toute la maison et d'après moi, c'est digne d'un grand restaurant bien que je n'ai aucune qualification dans ce domaine.

Rentrant à la maison vers un bon dix-huit heures trentes, j'entends du bruit dans la cuisine. Je m'y rends, laissant tomber les sacs de courses sur le plan de travail. « Et voilà Adalyn ! T'as tout ce qu'il te faut là-dedans ! » Faisant le tour, je m'approche d'elle afin de poser un baiser sur sa joue. Salutation rapide, puisque je ne l'ai pas encore vue physiquement aujourd'hui, et je disparais au premier étage. « Je vais prendre une douche, après je peux t'aider à couper les légumes si tu veux ! » Criai-je une fois dans les escaliers. Tout ça, sans compter qu'il me faudra plus d'une heure pour me préparer – comme d'habitude – et qu'il est fort probable que j'apparaisse à la fin de l'apéritif.

Douche, masque pour le visage, crèmes hydratantes... Tout y passe, encore. Je vais jusqu'à arracher deux poils sur mon torse avec la pince à épiler et à passer un petit coton imbibé de crème hydratante pour la beauté du geste. Je sors, quittant la salle de bain nu comme un vers pour atteindre ma chambre qui est la porte parallèle afin de m'habiller à présent. Choix de tenue... Slim, pieds nus puisque je suis chez moi et un t-shirt que j'enfile avant de retourner dans la salle de bain afin de me coiffer à présent. Tout un rituel pour une soirée de quelques heures... Je sens les bonnes odeurs du rez-de-chaussée me titiller les narines. J'inspire profondément avant de mettre la dose de laque dans ma chevelure et de passer une main dedans, pour les placer en arrière. Je descends, apparais dans la cuisine. Dix-neuf heures cinquante... « J'ai pris plus de temps que prévu... Va te débarbouiller si tu veux ! J'ouvrirai la porte et je mélangerai dans tes trucs ! » Grand sourire, je pense être capable de cela.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalyn McKay
burn the witch ✝ sorcière
pseudo : RedVelvet
célébrité : Emilia Clarke
crédits : money honey.
Messages : 360
Date d'inscription : 25/10/2015
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyMar 3 Nov - 5:35

my mouth health
♦ La vie est trop courte pour se réveiller avec des regrets, alors aime les gens qui te traitent bien et oublie les autres. ► Adalyn && Ewen && Ramsay ♠


Installée face à la cuisinière, Adalyn mitonne des petits plats depuis une heure déjà. Lorsque son colocataire l’a contactée plus tôt dans la journée pour la prévenir qu’ils auraient un invité pour le repas, et qu’elle était assignée à la tâche, elle a d’abord râlé un peu, pour la forme. Même si elle adore mettre à profit ses talents culinaires, elle préfère normalement commander du resto ou arrêter dans un fast food, surtout les soirs de semaine. Il faut dire que son emploi est très demandant intellectuellement, et lorsqu’elle rentre après une longue journée passée au commissariat, elle meurt d’envie de s’affaler sur le canapé pour dévorer un roman ou une série. Mais bon, son agacement n’avait pas vraiment tenu, parce qu’il faut bien avouer qu’elle s’était rapidement attachée à son colocataire et qu’elle n’arrivait pas vraiment à lui en vouloir. Elle s’était donc contentée de lui dicter la liste de ce qu’il devait acheter, et une fois arrivée dans l’adorable petite maison qu’ils partagent, elle se met à la tâche. Et maintenant, près d’une heure plus tard, elle soupire avec découragement en se disant qu’elle a vu trop grand. Raviolis faits maison, salade césar en accompagnement, et le tiramisu qui dort déjà au réfrigérateur… Impossible pour elle de ne pas trop en faire, lorsque vient le temps de mettre la main à la pâte.

Encore vêtue de ses vêtements de travail, ayant simplement passé un tablier sur le tout pour ne pas trop se salir, elle semble bien éreintée. Elle a de la farine un peu partout : sur ses vêtements, sur ses cheveux, même sur le bout de son nez. Mais au moins, ses pâtes semblent parfaites, et elle se félicite d’avoir apporté avec elle sa machine à pâte lors de son emménagement en Écosse. Les trucs déjà faits du supermarché, c’est bien, mais fait maison, c’est encore mieux.  « J'ai pris plus de temps que prévu... Va te débarbouiller si tu veux ! J'ouvrirai la porte et je mélangerai dans tes trucs ! » Adalyn adresse un large sourire à Ramsay, avant de jeter un coup d’œil face à ses préparations. Les raviolis sont prêts à cuire, et la sauce cuit gentiment. Le gâteau est au frais, ainsi que la salade. Au fond, il ne reste qu’à faire bouillir les pâtes, et elle refuse que tout son travail soit gâché par les mains peu habiles de Ramsay. « T’inquiète pas, tout est prêt. Mais si tu peux me préparer un verre… J’apprécierais. » Elle lui adresse un sourire et lui plaque un baiser sur la joue avant de rejoindre sa chambre.

En se jetant un coup d’œil dans le miroir, elle pouffe de rire, parce qu’elle est carrément ridicule avec la fine pellicule de farine qui la recouvre. Il vaudrait mieux qu’elle saute sous la douche, mais ses cheveux prenant une éternité à sécher, mieux vaut pour l’instant se contenter d’une toilette sommaire. Elle passe donc à la salle de bain pour retirer la farine qui colle à sa peau, se brosse longuement les cheveux, et retouche légèrement son maquillage, juste pour la forme. Adalyn n’a jamais été du genre à trop se soucier de son apparence, mais comme Ramsay est toujours impeccable, ça développe un complexe. Elle passe un simple jeans et un t-shirt noir, comme à son habitude, mais avant de sortir de sa chambre, elle hésite. Pourquoi ne pas quitter ses vêtements habituels pour essayer quelque chose de plus féminin? Elle retire donc ses vêtements, et décide d’enfiler l’une des seules robes qu’elle possède. Un truc rouge, qui met en valeur son corps fin, juste assez courte pour qu’elle ne soit pas trop de mauvais goût. Un vêtement qu’une amie l’avait convaincue d’acheter, mais qu’elle n’assume pas pleinement. Mais bon, une fois n’est pas coutume. Elle ajoute une couche de rouge sur ses lèvres – tant qu’à jouer le jeu, aussi bien y aller avec la totale – et descend enfin rejoindre Ramsay, un sourire incertain flottant sur ses lèvres. « Tadam! », chantonne-t-elle, tournant sur elle-même pour bien lui montrer sa tenue. « Ton sexy garagiste, il est en retard, ou quoi? » Vingt heures dix. Il faut dire qu’elle-même est toujours d’une ponctualité infaillible.

© GASMASK



I'm not calling you a liar,
just don't lie to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewen Dawkins
burn the witch ✝ administrateur
pseudo : Xelette
célébrité : Rami Malek ♥
crédits : avatar: Shiya / gifs: Summers & moi
Messages : 461
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 28
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyDim 8 Nov - 0:13

my mouth health
♦ La vie est trop courte pour se réveiller avec des regrets, alors aime les gens qui te traitent bien et oublie les autres. ► Adalyn && Ewen && Ramsay ♠


Il y avait bien des personnes qui me surprenaient quotidiennement. Dans cette liste, la personne qui arrivait en tête, c'était sans nul doute Ramsay. C'était un client du garage et sa voiture était un véritable miracle. Non sérieusement, je me demandais vraiment comment cette chose fonctionnait encore ! Cette voiture roulait encore c'était par l'opération du Saint-Esprit et des tous les esprits chamanes existant. Bon sang, où est-ce que je trouvais encore la ressource de sauver cette bagnole ? Souvent quelques collègues venaient me donner un coup de main avec cette vieille femme.. et entre nous, heureusement qu'ils venaient. Parce que cette voiture, même si c'était une vieille pie, elle était loin d'être facile ! Mais bref, Ramsay venait très régulièrement au garage, une fois par mois minimum. C'était environ un passage toutes les deux semaines. J'avais fini par discuter avec lui et même lui offrir une bière. C'était le client le plus fidèle. Un peu plus il avait presque sa carte ! C'était un type appréciable, en tout cas pour ma part je l'aimais bien. Alors quand aujourd'hui, il est arrivé en proposant un diner, c'était le comble. C'était une énorme surprise. C'était bien la première fois qu'un client venait me faire une telle proposition. J'acceptais la demande immédiatement. Puis je devais avouer que Ramsay n'était pas désagréable à regarder, alors bon... c'était comme lier l'utile et l'agréable !

C'est parfait pour l'heure Ram's. Je te dis à ce soir ! En tout cas j'avais hâte d'y être. Entre la promesse du cordon bleu et Ramsey le beau gosse... la soirée risquait d'être agréable ! La journée se finit assez tot pour moi, le patron m'avait relâché plus tôt. J'eus la chance de pouvoir partir à 17heures. Le boss m'avait presque mit à la porte en me disant que je travaillais beaucoup trop et qu'il allait devoir me payer trop d'heures supplémentaires à force. Ce type ! Même si c'était un loup-garou, il me faisait rire. Il était clair qu'il n'existe pas deux comme lui. Au moins ça m'avait laissé du temps pour prendre une bonne douche.... une grosse douche même. Entre la sueur, l'odeur d'huile de moteur et c'était sans compter sur les traces de cambouis que j'avais sur les mains. Il me fallut plusieurs passages virulents pour enlever toutes les traces noires qui marquaient mes doigts. J'avais vraiment eu de grandes difficultés pour tout retirer. Mais au moins je pouvais aller au rendez-vous sans avoir des mains qui ne ressemblaient à rien du tout. Bon d'habitude je n'étais pas du genre à faire incroyablement attention à moi. Mais pour une fois j'allais faire un effort pour être.... présentable. Puis ça changerait Ram's de me voir dans une autre tenue que celle du bleu de travail. Bon certes je n'allais pas mettre x temps à choisir ma tenue, il ne fallait pas abuser non plus.... je ne comptais pas me changer. Je pris le temps de me reposer un peu. A croire que mon boss avait raison, fallait que je me pose de temps en temps. Après une pose café clope prise dans ma tenue d'Adam, je me décidais à regarder ce que j'avais dans mon placard. Si tu t'habilles encore comme un clochard, je te préviens, je te quitte. Je levais les yeux en l'air, voilà qu'elle se mettait à parler comme si nous étions en couple. Je détestais quand elle faisait ça, vraiment. Mes yeux parcoururent mes vêtements, il n'y avait pas des tonnes. Définitivement, j'étais la personne qui devait le moins enrichir les industries textiles. Je finis par trouver une tee-shirt noir bien taillé et un jean de la même teinte. Je n'allais pas non plus sortir une chemise, je n'allais pas prendre le thé chez la reine d'Angleterre non plus !

Je jetais un coup d'œil à l'heure, il fallait que je file urgemment, je ne voulais pas être un retard. Je jetais un dernier coup d'œil à ma tenue... ouais pas si mal en fait ! J'attrapai un manteau ainsi qu'une bouteille de vin. Je remontai mon col pour me protéger du froid, l'air de rien, sans ma fourrure de chat j'étais incroyablement frileux. Par chance, les deux colocataires habitaient dans le même quartier que moi. Il ne me fallu pas très longtemps pour arriver, je garai ma voiture rapidement. Pile à l'heure, je toquai à la porte. Assez rapidement je vis mon plus fidèle client arriver. Je le saluai avec une poignée de mains amicale en souriant. Bonsoir Ram's. Je me suis permis de venir avec ceci, j'indiquai la bouteille avec un clin d'œil taquin. Je ne pouvais définitivement pas venir les mains vides ! Je souris alors que je rentrais dans la maison. Je regardais autour de moi, c'était plutôt sympa je devais avouer. Mais immédiatement je sentis une douce odeur qui avait envahie la maisonnée. C'était très agréable. Les promesses de l'homme n'étaient pas en l'air. Sa colloc' devait vraiment être douée aux fourneaux. Eh bien où est notre cuisinière ? Je posais la question en enlevant mon manteau. Je posais le vêtement sur le porte-manteau. Je finis par suivre mon hôte bien sagement. C'est alors qu'une petite sonnerie retentit. Merde ! Je m'excusai rapidement avant de m'éloigner du brun avant de répondre. Je reconnu tout de suite la voix de ma sœur. Mai' ce n'est pas le moment le plus approprié.... Non je ne suis pas chez moi! … Parce que j'ai le droit de sortir ! … Bref, je passerai te voir demain d'accord ? En revenant vers Ramsey, je vis immédiatement qu'une personne l'avait rejoint. Et quelle personne ! Une brune sublime avec une robe rouge à se damner. C'est alors que j'entendis une phrase parlant d'un sexy garagiste. Je souris, flatté pour le coup. Je me raclai la gorge pour signaler poliment ma présence. Je finis par ajouter avec un sourire amusé Ça dépend serait-ce la sexy cuisinière qui le demande ? Naturellement, je vins faire la bise à cette charmante demoiselle. Eh bien, il en avait de la chance de cochon ! Il m'avait caché qu'en plus de bien cuisiner, il vivait avec une femme qui ne manquait pas de charmes. Si j'avais su.... Ewen, enchanté de te rencontré grand cordon-bleu de ces lieux, dis-je avec un clin d'œil. J'ai senti la bonne odeur de ta cuisine, est-ce que tu as besoin d'aide pour quelque chose en particulier ?

© GASMASK


HOW WILL I EVER GET

OUT OF THIS LABYRINTH ?



Bro&Sis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalyn McKay
burn the witch ✝ sorcière
pseudo : RedVelvet
célébrité : Emilia Clarke
crédits : money honey.
Messages : 360
Date d'inscription : 25/10/2015
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyJeu 14 Jan - 4:51

my mouth health
♦ La vie est trop courte pour se réveiller avec des regrets, alors aime les gens qui te traitent bien et oublie les autres. ► Adalyn && Ewen && Ramsay ♠


Lorsqu’elle réalise que le sexy garagiste en question est déjà arrivé, Adalyn sent son cœur rater un battement. C’est tout elle ça, faire des gaffes du genre… Son regard s’agrandit sous l’effet de la surprise alors qu’elle fait demi-tour sur elle-même, posant enfin son regard sur l’invité du soir. Un large sourire s’étire sur ses lèvres, et elle sent qu’elle rougit lorsqu’il la surnomme à son tour de sexy cuisinière. « Que du sexy monde ici, oui! », répond-elle à la blague, faisant la bise à Ewen. Son charme naturel la frappe aussitôt, et elle se sent soudainement toute intimidée. Par chance, il ne semble pas être-lui-même embarrassé plus qu’il faut par la situation. « Adalyn. J’espère que tu as faim! » Elle-même sent déjà son ventre gronder face à l’odeur appétissante qui se dégage de la cuisine. Elle secoue doucement la tête face à l’offre d’Ewen, puisque tout est presque prêt. « Je vais mettre l’eau à bouillir, je suis à vous dans une seconde. », annonce-t-elle finalement, se dirigeant vers la cuisine pour remplir un chaudron d’eau salée qu’elle dépose ensuite sur le feu. Elle remarque avec un sourire qu’un verre l’attend sagement sur le comptoir, préparé par les soins de Ramsay, et elle prend une gorgée avant de revenir vers les hommes, son verre à la main. Elle remarque toutefois que Ramsay est un peu à l’écart, son portable à l’oreille, et elle secoue doucement la tête en souriant. Décidément, cette foutue technologie est omniprésente. « Mauvaise nouvelle, je dois partir. Une urgence au boulot, je suis vraiment désolé! » Il expédie ces paroles à toute vitesse avant de prendre sa veste, et planque un baiser sur le front d’Adalyn puis sur celui d’Ewen avant de sortir à toute vitesse.

La jeune femme pose un regard un peu ébahi sur Ewen, surprise face à ce départ si hâtif. « Euh. » Un petit rire nerveux s’échappe de ses lèvres, alors qu’elle passe une main vers l’arrière de sa tête pour se gratter la nuque, comme elle le fait souvent lorsqu’elle réfléchit. « Tu restes quand même, hein? Ramsay t’as promis un repas, et tu l’auras! » En fait, c’est surtout qu’elle serait bien déçue que tout son travail derrière les fourneaux ne serve à rien, au final. Elle retourne vers la cuisine, invitant Ewen à la suivre d’un geste de la main, et se remet au travail, sortant les raviolis du réfrigérateur pour les mettre dans l’eau, et goûtant sa sauce pour ajuster l’assaisonnement. « J’espère que tu aimes la nourriture italienne. », demande-t-elle tout en sortant les couverts pour aller mettre la table. Mentalement, elle s’efforce de trouver un sujet de conversation qui pourrait intéresser Ewen, mais rien ne vient à son esprit. Il faut dire qu’elle ne sait rien de lui, mis à part le fait qu’il est un mécanicien et qu’il fait des miracles avec la vieille bagnole de Ramsay. Rien qui puisse alimenter une conversation tout au long d’un repas. C’est donc en silence qu’elle finalise la confection du repas, servant deux généreuses assiettes de ravioli au fromage nappés d’une sauce aux tomates, et deux bols de salade César. Rien de très compliqué, mais tout réside dans l’harmonie parfait des goûts.

Une fois attablés, elle le regarde un moment avant de rire. « Tu sais, en temps normal, je parle sans arrêt. Mais c’est idiot, plus je réfléchis à trouver quelque chose d’intéressant à dire, plus mon cerveau refuse de coopérer. » Elle hausse les épaules et prend une bouchée, appréciant les saveurs de tomate et d’ail. « J’ai presque l’impression d’être dans un rendez-vous à l’aveugle. », ajoute-t-elle finalement sur un ton amusé. Durant une seconde, elle se demande carrément si ce n’était pas le plan de Ramsay dès le départ. Il lui dit constamment qu’elle devrait se trouver un mec, des trucs du genre. Il est d’ailleurs au courant de sa dernière histoire amoureuse qui s’est mal terminée, et il ne cesse de lui répéter qu’il n’y a pas de meilleurs remèdes aux chagrins amoureux que de se jeter dans les bras d’un autre. « J'imagine que là, c'est le moment où je te demande ce que tu fais dans la vie, bien que je sois déjà au courant. On peut également parler du temps qu'il fait à l'extérieur, mais ça risque de ne pas trop être passionnant... » Elle grimace un sourire d'excuse face à ses paroles débiles. Elle veut juste meubler le silence, au fond.

© GASMASK



I'm not calling you a liar,
just don't lie to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewen Dawkins
burn the witch ✝ administrateur
pseudo : Xelette
célébrité : Rami Malek ♥
crédits : avatar: Shiya / gifs: Summers & moi
Messages : 461
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 28
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyDim 17 Jan - 20:33



❝ Night surprise❞
Adalyn & Ewen
Eh bien, je le retenais le Ramsay. Il s'était bien gardé de me dire que sa collègue était aussi belle. Décidément, il y en avait qui étaient bien chanceux dans le monde ! Puis en plus de cela elle avait mis une robe qui la mettait bien en valeur. Je ne pus m'empêcher de lui répondre avec un air amusé en remarquant qu'elle ne m'avait pas vu. J'affichais un grand sourire taquin, elle était mignonne, encore plus quand elle prenait le rouge aux joues. Adalyn. En voilà un beau nom, pour une belle femme. Totalement, répondis-je avec un sourire et l'odeur qui se dégageait dans la cuisine donnait clairement l'eau à la bouche... tout comme la femme soit dit en passant. Mais mon petit doigt me dit que je vais être satisfait ce soir. Sous-entendu ? Non quand même pas, je n'oserai pas d'affilé faire du rentre-dedans à une inconnue. Ca serait vilain de ma part. Je ne ferai pas le moindre commentaire. Bastie ! Bienséance, ne fait pas partie de ton vocabulaire, Ewen. Altair ! Lui aussi allait s'y mettre. Non mais vraiment, puis ce n'était pas comme si je pensais à ça tout le temps. Justement, TOUT LE TEMPS. Oh rude. Non mais sérieusement, je n'avais pas d'arrière pensée.... enfin si mais une et ce n'était pas très longtemps en plus. Naturellement j'offrais mon aide à Adalyn, si elle avait quelques trucs à préparer. Alors qu'elle retourna vers la cuisine, je donnais un petit coude à Ramsay. Tu m'avais caché que ta colloc était superbe toi, glissai-je à son oreille. Non sérieusement, Ramsay préférait le hommes, c'était certains. Qui aurait pu resté de marbre avec une créature pareil qui dormait dans une pièce adjacente. Est-ce qu'elle est.... enfin tu vois célibataire ? Il se mit à rire avant d'être interrompu par son portable. Merde j'avais pas ma réponse moi. Ewen Dawkins, l'homme qui ne perdait jamais le nord. Je bu une gorgée de mon verre en voyant la demoiselle revenir vers nous. Je haussai les épaules, je ne savais pas vraiment ce qu'il se passait, mais ça se passait. J'avais un drôle de pressentiment. T'es sûr que ce n'est pas ton slip qui te démange ? D'une, je ne portais que des boxers pour ta gouverne Red. Et non, ce n'était pas ça. Quand Ramsay se rapprocha, il nous annonça qu'il avait une urgence au boulot. Je fut surpris quand il me posa une bise sur le front. Ok, pourquoi pas ? Je lui souhaitais bon courage alors qu'il filait.

Je me retournai vers Adalyn avec un air tout aussi surpris qu'elle. AKWAAAARD ! Isaac ! Tu voudrais bien faire le plaisir de te taire ? Je me mordis la lèvre inférieur en regardant la demoiselle. Quand elle me demanda si je restais, j'acquiesçai d'un petit signe de tête. Nous avons du vin, un bon repas. C'est le début d'une bonne soirée très chère ! Ah non, je ne comptais pas partir de si tôt. Enfin du coup, notre repas de trio se changeai en tête à tête. Je ne m'étais pas vraiment préparé psychologiquement parlant à cette éventualité. Enfin, il fallait faire honneur à la sexy cuisinière ! Je la suivis bien sagement tout en profitant qu'elle ait le dos tourné pour boire mon verre d'une traite. On n'avait jamais assez de courage pour affronter un rencard imprévu. Italien ? Pourquoi pas. Pourquoi je me mettais en tête l'image de la Belle et le Clochard en train de manger de spaghettis boulettes de viandes à l'arrière du restaurant italien ? On ne se demande pas qui est la belle et qui est le clochard. Merci Bastie, vraiment. Moi j'aurais plutôt dis la Belle et la Bête. Ils étaient déchainés ce soir. Vous aviez vos menstruations ou quoi ? Je suis sûr que je vais adorer. Silence. C'était un peu gênant, mais je n'osais pas vraiment déranger la cuisinière qui semblait plongée dans ses pensées. Quand elle arriva avec des assiettes bien remplies, je me demandais bien ce que je pouvais dire. Pour une fois que je venais à être à court de paroles. Je voulais faire bonne impression, pas passer pour un gros looser.

Nous étions à table, quand elle rit je me passais la main derrière le crane et je me mis à rire avec elle. Nous étions dans le même cas, normalement moulins à paroles, nous ne nous trouvions rien à dire sur le moment. Je dois avouer que je suis un peu impressionné. Ce n'est pas tous les jours que je suis invité à la table de la fameuse « Sexy Cuisinière ». je lui accordai un clin d'œil alors que je gouttais son plat. Excellent. Je devais avouer qu'en temps que cuisinier à mes heures perdues, c'était très bon. Quand elle me parla du rendez-vous à l'aveugle, je me mis à rire. Si j'avais su, j'aurai amené les chandelles pour ajouter de l'ambiance. Je ris légèrement, quoique, ça aurait pu être sympa. Dis Ada, entre nous, combien tu paries que c'est un plan de Ramsay ? Genre rendez-vous arrangé à l'improviste ? Je n'étais pas partisan de ce genre de rencard bidons. Je trouvais ça stupide. Pour me trouver de quoi draguer, il me suffisait d'aller au bar, ou encore au Hive. Je n'aimais pas vraiment le fait de rencontrer les amies ou amis célibataires de mes connaissances, ça menait souvent à des prises de têtes. Surtout que j'avais été incapable de tenir une relation sérieuse avec ma vie sur les routes. Enfin, vous alliez me dire que c'était peut-etre le moment d'y penser. A 29 ans, c'était peut-être le moment de rencontrer quelqu'un et avoir une vie sérieuse ? Tu viens de dire quoi là? Tu avais très bien entendu. Alors bon et puis, c'était un rencard, ça ne voulait rien dire. Et puis, peut-être que je ne lui plaisais pas. Bref, c'était un rencard, ça ne voulait rien dire et ça ne m'engageait à rien. Ça ne pouvait pas faire de mal dans le fond. Je suis presque sûr qu'il doit être en train de doux épier avec une paire de jumelles. Je ris légèrement en imaginant le scénario. Enfin sur le coup, ça semblait presque probable. Bien que dans ma tête, j'avais toujours pensé que Ramsay me ferrait un plan pour me draguer moi. Draguer sa colocataire, non ça je n'aurais jamais pu l'imaginer.

Quand elle me sortit qu'elle allait me demander des banalités affligeante. Je haussai les épaules tout en dégustant. Je fis mine de réfléchir quelques instants. Puis finis par dire, Si toi tu connais pas mal de trucs sur moi, je ne connais rien de toi. Ramsay a bien gardé le mystère. Je le souris légèrement, elle me semblait sympathique. Puis elle avait un air adorable quand elle ne savait pas quoi dire. Alors on repart à zéro histoire d'être à égalité. Ok ? Je lui tendis la main comme si c'était la première fois que nous nous rencontrions. Bonsoir, je m'appelle Ewen. J'ai 29 ans et je suis garagiste. Je vis ici depuis....  5 ans à peu près. Et j'ai une sœur jumelle. Et toi qui es-tu belle inconnue ? Je souris quand elle en fit de même. Puis il me vint une idée pour corser les choses. Histoire que ce rencard soit …. atypique dirions nous. Je te propose de mettre un peu de piquant « rendez-vous arrangé ». Es-tu le genre de personne à prendre des risques ? j'avais un sourire mutin au visage. J'avais bien envie de m'amuser, au moins les choses nous viendraient plus naturellement si on les faisait en riant. Non ? Je te propose de jouer à.... As-tu déjà fait ? Tu connais le principe ? Si je te demande si as déjà couché avec un éléphant rose et que tu bois.... je m'arrêtai quelques instants. ... ben je te trouverai un peu bizarre, il faut bien dire. Je ris légèrement à la brune alors que je lance avec un regard de défi. Je laisse les dames commencer... la galanterie, tout ça quoi. Sauf si tu as peur.


© Pando


HOW WILL I EVER GET

OUT OF THIS LABYRINTH ?



Bro&Sis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalyn McKay
burn the witch ✝ sorcière
pseudo : RedVelvet
célébrité : Emilia Clarke
crédits : money honey.
Messages : 360
Date d'inscription : 25/10/2015
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyDim 17 Jan - 21:34



❝ Night surprise❞
Adalyn & Ewen
Au moins, Ewen semble aussi intimidé qu’elle, ce qui la rassure étrangement. La situation est bien étrange, et elle compte sur le vin pour alléger un peu l’atmosphère. D’ailleurs, lorsqu’elle porte sa coupe à ses lèvres, elle remarque que le vin est excellent, décidément Ewen n’a pas choisi n’importe quelle bouteille. « J’espère que ma nourriture sera à la hauteur des attentes du Sexy Garagiste ! », répond-elle en souriant. Lorsqu’il mentionne les chandelles, elle rit doucement, et se lève soudainement pour disparaître dans la pièce voisine. Quelques secondes plus tard, elle est de retour, avec quelques bougies et un briquet, qu’elle dispose entre eux avant de les allumer. « Voilà qui est réglé. Ramsay serait fier de nous… » Lorsqu’Ewen se demande à voix haute si tout cela n’était pas prévu, Adalyn éclate de rire, hochant vivement la tête. « Je te jure, je pensais exactement la même chose. Si c’était ça le plan… Quel idiot! » Ce n’est pas qu’elle n’apprécie pas la compagnie d’Ewen – au contraire. Il est plus qu’agréable au regard, et il dégage ce petit quelque chose qui la rassure étrangement, ou du moins qui l’apaise. Elle a déjà hâte de le connaître mieux, de laisser derrière eux ce petit malaise initial propice aux premières rencontres. Mais voilà, elle n’est pas du genre à apprécier d’être mise dans de telles situations. Elle n’a jamais apprécié de se sentir forcée à faire un truc en particulier, et ce n’est pas à la veille de changer. « Tu sais, on devrait lui faire une mise en scène, genre foutre un peu le bordel et laisser des vêtements traîner un peu partout, juste pour qu’il pense avoir réussi son coup. » Espace d’une seconde, elle imagine ses propres vêtements éparpillés au sol, mais pas parce qu’ils auraient décidé de faire une blague à Ramsay… mais bien pour une toute autre raison. Ses propres pensées la surprennent, parce qu’Adalyn n’a jamais été du genre à apprécier les coups d’un soir. Mais il faut dire qu’elle est célibataire pour la première fois depuis des années, et que, soyons honnêtes, Ewen l’attire. Elle se sent d’ailleurs rougir légèrement en pensant à tout ça, et décide de chasser ces pensées impures afin de ne pas compromettre le moment présent. Elle jette un coup d’œil à la fenêtre pour scruter l’extérieur, puis reporte son regard sur Ewen, un sourire aux lèvres. « Je pense que la voie est libre. J’ai l’œil pour ce genre de truc. » Déformation professionnelle.

Elle rit doucement lorsqu’Ewen se plaint qu’elle sache déjà plein de trucs sur lui. Au fond, elle ne sait pratiquement rien, sinon son métier. Mais elle décide de jouer le jeu, hochant la tête lorsqu’il propose de repartir à zéro. « Je m’appelle Adalyn, j’ai 32 ans. Je suis Anglaise, j’ai toujours vécu à Londres, jusqu’à ce que je demande un transfert professionnel pour des raisons personnelles. J’habite ici depuis quelques semaines seulement, et j’ai connu Ramsay par le biais des petites annonces dans un journal local. Je suis inspectrice à la police. » Elle a un peu enjolivé sa propre réalité, parce qu’elle n’a franchement pas envie de lui raconter les réelles raisons de son départ de la capitale anglaise. Le fait de découvrir que celui qui partage sa vie depuis sept ans l’a trompée et manipulée pendant toute la relation n’est pas nécessairement quelque chose qu’elle tient à lui confier durant cette première rencontre. « Enchantée! », dit-elle finalement d’une voix enjouée, tentant la main à Ewen pour serrer doucement la sienne.

Lorsqu’il propose ensuite de jouer à « as-tu déjà fait? », elle sourit d’un air méfiant. Elle n’a pas joué à ce jeu depuis des siècles, ça promet d’être amusant. Sauf qu’Adalyn est sage, il faut dire qu’entre sa relation à long terme avec le salaud et son métier dans la police, elle n’a pas pu faire tellement de folies. Mais peut-être Ewen saura-t-il poser les bonnes questions. Et, dans le pire des cas, elle le regardera boire gentiment tout en gardant le contrôle, et pourra tenter de… Oh, le retour des pensées impures. Taggle. Elle éclate de rire lorsqu’il mentionne l’éléphant rose, et elle porte sa coupe à ses lèvres, prenant une gorgée de vin. « Mais comment as-tu su?! », dit-elle à la blague, avant de reprendre un air plus sérieux. « Je dois te prévenir… Tu ne pourras pas me mentir, même si tu es trop embarrassé pour dire la vérité. Je le saurai, c’est certain. » Elle dit cela d’un ton complice, réellement amusée à l’idée de jouer à ce petit jeu. Évidemment, elle n’entre pas dans les détails quant à cette manière de découvrir le mensonge, espérant qu’Ewen pensera simplement qu’il s’agit d’une capacité liée à son métier. « Très bien, dans ce cas… » Elle prend une pause, réfléchissant à la première question. Elle ne veut pas nécessairement lui demander un truc trop vulgaire, après tout ils viennent à peine de se rencontrer, et elle ne veut pas qu’il pense qu’elle est obsédée. Mais en même temps, l’idée même de ce jeu réside dans le fait de poser des questions embarrassantes, sinon où serait le plaisir? « As-tu déjà couché avec quelqu’un dont tu ignorais le prénom? », demande-t-elle finalement, sachant qu’elle-même répondrait par la négative.


© Pando



I'm not calling you a liar,
just don't lie to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewen Dawkins
burn the witch ✝ administrateur
pseudo : Xelette
célébrité : Rami Malek ♥
crédits : avatar: Shiya / gifs: Summers & moi
Messages : 461
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 28
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyLun 18 Jan - 22:33



❝ Night surprise❞
Adalyn & Ewen
Sexy Cuisinière ? Sexy Garagiste ? Je devais avouer que ces deux surnoms me plaisaient beaucoup. C'était un petit moyen de nous taquiner, je supposais. Ada m'inspirais une sorte de confiance. Je sentais que c'était un bonne personne, instinct de sorcier. Ouais ben ne fais confiance trop vite. Ouais il ne fallait pas abuser non plus hein. Je ne pus m'empêcher de blaguer à propos des chandelles. Alors autant que je vis la demoiselle se lever pour en amener, j'ouvrais une bouche surprise. Alors là, oui, ce bon vieux Ramsay serait déjà en train de jaser à mort en voyant cette scène. Il fallait dire que clairement, ça faisait repas romantique à souhait.... tout ce que je n'étais pas en bref. Fichu Ramsay, je lui parlerai du pays quand je le reverrai cet animal-là. Il nous faisait un mauvais coup, c'était certains ! Quand je fis part à Adalyn de ma théorie, elle se mit à rire. Je l'accompagnai dans sa mélodie hilare quand elle m'avoua qu'elle pensait exactement la même chose. Les grands esprits se rencontrent Adalyn, dis-je en lui lança un petit clin d'œil amusé. La soirée commençait bien en tout cas. Nous avions passé notre petit moment de malaise. Je supposais qu'avec quelques rires et verres de vins, nous allions être comme les meilleurs amis du monde.... voire même plus. D'ailleurs elle me parla d'une mise en scène. Une fameuse fausse scène avec nos vêtements éparpillés partout pour lui faire espérer à notre marionnettiste qu'il avait réussi don coup en nous casant ensemble. Machiavélique et sexy cuisinière. Intéressant. Où est-ce que je signe pour un deuxième rendez-vous mademoiselle ? Comment demander un deuxième rendez-vous alors quu tu n'avais meme pas fini le premier. J'étais rouillé hein. C'était pas de ma faute si je n'avais pas eu de rendez-vous aussi sérieux depuis un petit moment. Et je ne parle même pas de ta discrétion. Red ! Vous alliez me déconcentrer à force. En revanche, si son petit plan était très marrant, j'aurais bien aimé que cela ne soit pas juste un plan. Ah bah ça on avait compris. Je savais que tu étais jalouse Bastie. Ah non mais alors pas du tout. Et mon cul c'était du KFC ? Non mais sérieusement, cette femme était belle, attirante, sexy. Mais c'était l'amie de Ramsay, alors envisager de la faire passer au lit, ce n'était pas vraiment une super idée. Non ? Depuis quand tu as des remords Ewen ? Très bonne remarque Geralt, merci. Encore une fois, celui-ci ne parlait pas pour rien dire. Quand elle alla à la fenêtre, je ne pus m'empêcher de sourire. Oh.... belle paire de fesses. Je relevais immédiatement la tête quand elle revint par ici.

Nous avions décidé de nous remettre sur un pied d'égalité. Nous faisions les présentations tour à tour. Je fis court et précis. Il n'y avait pas vraiment grand chose à dire sur moi, après tout je n'étais qu'un petit orphelin. J'avais seulement retrouvé ma sœur jumelle, sinon il y avait pas mal de choses que j'ignorais sur ma vie. Mais ce n'était pas si important que cela dans le fond. Quand arriva le tour d'Adalyn de s'exprimer, je notai qu'elle n'avait que quelques années de plus que moi. Ouais, enfin sachant que tu as couché avec des vampires qui avaient plus de mille ans... On avait pas dit qu'on parlait plus de ça les gars. T'étais pas gonflée Sewátis en plus ! Elle avait vécu à Londres et elle était inspectrice de police. Damn ! Espérons qu'elle n'ait pas la curiosité de vérifier ton casier judiciaire. Ouais, je te faisais rappeler qu'il n'y avait que ma délinquance juvénile qui y figurait ! J'ai un peu connu Londres. J'y ai vécu quelques mois. Si ça trouve on s'est déjà croisé sans le savoir. Je souris avant de rajouter. Par contre... je n'ai pas la prétention d'être un bon guide touristique. Mais si tu veux, je pourrais te faire connaître quelques endroits sympa de la ville. Si elle acceptait de me revoir toute fois. Qu'il y avait quelques bars et endroit calmes qui étaient agréables et qu'on ne pouvait pas remarquer si on ne les connaissait pas.

La suite commençait à devenir un peu plus … amusante. Je décidais de lancer ouvertement un défi à la brune. Un jeu que je connaissais très bien « as-tu déjà fait ? ». Puis, c'était infaillible, l'alcool c'était LE moyen ultime de délier les langues et ce à tous les sens du terme. Quand je lui donnais un exemple farfelue, elle se mit à boire. Pendant quelques secondes je fis les yeux ronds, avant de rire légèrement. Tu es pleines de surprises Ada', souris-je. Puis quand elle me prévint qu'elle ne pouvait pas me mentir, je souris intéressé. Comme si, il y avait quelque chose dans le monde qui pouvait te gêner. C'était pas faux ça. Je n'oserai pas défier l'expérience d'un inspectrice de police, j'aurai trop peur de me faire passer les menottes. je souris alors que je lui laissais la parole en premier. Elle commença directement sous la ceinture. Ouille, bon, j'allais réduire mes chances de passer pour un type bien. Couché avec quelqu'un dont je connaissais pas le nom... Est-ce que ça comptait si on oubliait le nom du partenaire pendant la relation sexuelle ? Non parce que ça, ça m'arrivait assez souvent. Il faut dire qu'il y avait certaines qui me disaient leur nom mais que j'oubliais.... parce que je m'en moquais bien dans le fond. Mais je supposais que ça m'était au moins arrivé une fois. En simple réponse, je trempais mes lèvres dans les vin et bu un longue gorgée. Je plaide coupable, j'étais jeune. Ce qui n'était pas faux. Alors je fis mine de réfléchir, il fallait que je trouve une question aussi basse pour répliquer. Je ne pouvais décidément pas me laisser faire de la sorte. Alors un petit sourire naquit sur mes lèvres quand j'eus mon idée. Est-ce que t'es déjà réveillée dans ton lit en découvrant qu'il y avait quelqu'un à côté de toi ? Je levais les sourcils avec un petit air intéressé tout en continuant à déguster son plat. Je me demandais bien ce qu'elle allait répondre. Mais j'osais espérer qu'elle allait boire un peu de vin. C'est moche d'abuser des filles quand elles sont saoul. Ce n'était même pas vrai en plus ! Je terminais mon verre de vin pendant qu'elle répondait la question que je lui avais posé. Puis je remarquais quelque chose. Attend, tu as quelque chose sur la joue. Je me penchais vers elle et je passais mon pouce sur sa joue pour enlever un petit cil. Contact physique ! Wow, c'était le moment de se calmer Ewen. A force, on allait croire que je réagissais comme un puceau. S'il existait un opposé de puceau, il te qualifierait. Définitivement. Mais, est-ce que je pouvais penser quelques secondes mesdames et messieurs les esprits ? Elle avait la peau.... douce. C'était agréable. Je me demandais si c'était pareil ailleurs. Juste un cil. Alors, à ton tour de me descendre en flamme non ? Je souris amusé, la situation était vraiment marrante. Je me sentais détendu, je me sentais bien à cet instant précis.


© Pando


HOW WILL I EVER GET

OUT OF THIS LABYRINTH ?



Bro&Sis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalyn McKay
burn the witch ✝ sorcière
pseudo : RedVelvet
célébrité : Emilia Clarke
crédits : money honey.
Messages : 360
Date d'inscription : 25/10/2015
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyLun 18 Jan - 23:52



❝ Night surprise❞
Adalyn & Ewen
Le gros point positif, dans cette machination orchestrée par Ramsay, c’est qu’Ewen est vraiment sympathique. Elle ne doute pas des goûts de son colocataire en matière d’hommes, mais il reste que si elle avait été coincée avec un type lourd, elle aurait salement été en furie. Mais Ewen est agréable, et surtout, il a su la mettre à l’aise bien rapidement. C’est idiot, c’est comme si une complicité innée s’était installée entre eux, chassant définitivement le malaise qu’elle ressent habituellement en présence d’une nouvelle personne. « Tu peux signer ici. », répond-elle en tendant son bras à Ewen, souriant à l’idée de ce deuxième rendez-vous. Sans doute qu’il dit cela juste pour jouer le jeu, qu’il n’a pas vraiment l’intention de la revoir. Elle-même ignore où mènera cette rencontre, et elle n’a pas tellement envie de trop se poser de questions. « Malheureusement, nous n’avons pas de crayon. » Enfin, la flemme de se lever, surtout pour un truc si peu sérieux. « Tu peux signer avec ton doigt, ce sera notre petit secret. Mais tu ne signes que si tu as l’intention de tenir cet engagement. » Un sourire amusé aux lèvres, elle le regarde d’un air légèrement provocateur, comme si elle le mettait au défi.

Lorsqu’il lui confie avoir déjà habité sa ville natale, elle hausse les sourcils, et son perpétuel sourire s’élargit légèrement. C’est le genre de coïncidence qui la ravit particulièrement, qui sait, peut-être se sont-ils déjà croisés quelque part. « J’accepte avec grand plaisir! Après le sexy garagiste, tu deviendras peut-être mon sexy guide touristique? » Il faut vraiment qu’elle arrête avec ce surnom débile, il va finir par la trouver cinglée. « Je connais surtout la Leith, entre la maison et le boulot… Mais si tu veux me faire découvrir d’autres environs, ça me ferait plaisir. » Il est grand temps qu’elle cesse de ne penser qu’au travail et qu’elle se concentre un peu plus sur sa vie privée. Elle a tellement perdu de temps à Londres, pas question qu’elle commette la même erreur ici.

À la réponse d’Ewen à sa question, elle hoche légèrement la tête, peu surprise. Elle-même n’a pas été très aventureuse au courant de sa vie, mais elle se doute bien que la plupart des gens de son âge ont fait ce genre de truc au moins une fois. « Intéressant, je note… », répond-elle d’un ton faussement sérieux. La question d’Ewen provoque un rougissement sur ses joues, et elle hésite un peu avant de répondre. Enfin, elle pourrait simplement répondre oui ou non, mais le but de ce jeu est d’en apprendre un peu plus sur l’autre, de se confier des anecdotes amusantes. « Oui. Je suis peut-être… sage, mais j’ai quand même vécu, hein. » Cette situation lui est seulement arrivée une fois, il faut dire. Parce qu’à l’adolescence, elle était plutôt solitaire, arrivant difficilement à faire confiance à qui que ce soit. À l’époque, elle commençait à découvrir son don, arrivait difficilement à comprendre ce qui expliquait le malaise général qui la submergeait lorsqu’elle discutait avec les garçons qu’elle connaissait. Avec du recul, elle sait que c’est parce que son don se mettait en pratique, mais à l’époque, elle croyait qu’elle était simplement antisociable. Elle avait donc commencé à réellement fréquenter des hommes au début de la vingtaine, et avait bien eu quelques aventures avant de se mettre en couple avec James. Et une de ces aventures avait été particulièrement marquante… « C’était un de mes professeurs, durant ma formation de policière! » Elle dit cela à toute vitesse, comme si le simple fait d’énoncer ces paroles à voix haute pouvait compromettre le diplôme qu’elle a obtenu il y a des années de ça. Puis, elle plaque une main sur sa bouche, comme si elle regrettait ces paroles. « Pour ma défense, il était particulièrement jeune, et particulièrement sexy. Toutes les filles fantasmaient sur lui – quelques garçons aussi, d’ailleurs. Et un soir, je l’ai croisé dans un nightclub, je ne me souviens pas de tout, c’était le ladies night tu vois. Et le lendemain… surprise! » Elle rit en repensant à cet anecdote, et surtout, à la grande surprise qu’elle avait ressenti en voyant son professeur, ce matin-là. Lui aussi avait semblé extrêmement surpris, et ils s’étaient promis de n’en parler à personne. La chose avait fortement agacé Adalyn – elle aurait été ravie de se vanter de cet exploit auprès de ses camarades de classe, mais elle comprenait évidemment que cela aurait pu compromettre le boulot de son professeur, et sa propre crédibilité en tant qu’étudiante. « Qui sait, peut-être que j’ai seulement réussi son cours grâce à cette petite soirée… » N’importe quoi, elle excellait dans toutes les matières. Mais ça l’amuse de parler ainsi. « Tu dois garder le secret, par contre. Promis? Sinon, je te retrouverai, et je… sévirai. » Elle termine sa confession sur une longue gorgée de vin, et lorsqu’elle repose son verre, elle a la surprise de voir la main d’Ewen s’avancer vers elle. Elle ne fait aucun mouvement, se contentant de suivre du regard cette main qui effleure doucement sa joue, puis qui s’éloigne, à son regret. À son regret?! Mais c’est quoi ces pensées? Ewen se justifie, mentionnant un cil, et elle se contente d’hausser les épaules. Au moins, ce n’était pas de la sauce tomate qui aurait éclaboussé sa joue, ou un autre truc du genre. « Mon tour. Est-ce que tu as déjà couché avec deux différentes personnes dans la même journée? Enfin, on exclut les plans à trois. Quoique… non, je veux également le savoir si c’est le cas. » Un petit rire vient ponctuer sa question, alors qu’elle prend une bouchée du repas.


© Pando



I'm not calling you a liar,
just don't lie to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewen Dawkins
burn the witch ✝ administrateur
pseudo : Xelette
célébrité : Rami Malek ♥
crédits : avatar: Shiya / gifs: Summers & moi
Messages : 461
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 28
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyMar 26 Jan - 21:37



❝ Night surprise❞
Adalyn & Ewen
Je laissais mon doigt glisser sur la peau de l'avant-bras d'Ada. Mon index vint signer tout doucement, comme profiter au maximum de ce contact. Je finis par relever la tête et lui accordé un clin d'œil amusé. Apparemment, nous avions signé pour un deuxième rendez-vous que celui-ci venait à peine de commencer. Décidément, cette soirée s'annonçait bien surprenante, dans le monde sens du terme. Si on m'avait dit en début de soirée que j'allais me retrouver en tête à tète avec une brune qui avait l'air bien décidé de me surprendre de plus en plus. Il en avait de la chance Ramsay d'avoir une telle colocataire avec lui. Décidément, j'hésitais de plus en plus entre l'engueuler pour ce plan et l'embrasser pour m'avoir fait rencontrer cette femme. Il y avait fortement des chances pour que je fasse les deux.... ou que je sois trop occupé avec la personne je venais de rencontrer. Non, il ne fallait pas que je délire non plus. Je souris à Ada alors que notre promesse de se revoir venait d'être passée. Je devais avouer que c'était bien la première fois que je me sentais si à l'aise avec quelqu'un aussi rapidement. On pouvait dire que la glace avait été complètement brisée. Je me sentais juste bien.

D'ailleurs je fus bien surprise d'apprendre qu'elle avait habité longuement à Londres. Je me souvenais avoir vécu là-bas également. Il fallait dire que j'avais vécu un peu de partout aussi. Je n'avais séjourné que quelques mois chez une connaissance que je m'étais faite. Comme je l'avais fait remarquer, il se trouvait peut-être que nous nous soyons déjà croisé sans le savoir. Ce qui aurait été marrant. Je devais étonner que le simple fait d'avoir vécu au même endroit était un coïncidence étonnante. Parce que tu crois encore aux coïncidences ? Je devais bien avouer que tu marquais un point Bastie. Mais parfois j'aimais me dire qu'il n'y avait pas du Destin dans ma vie et qu'il y avait encore de la place pour le hasard. Bien que souvent je sentais quand de grands changements étaient en train de se produire. Comme cela avait pu se passer le jour où j'avais appris pour Maiwen. Ou ta première transe. Je serrai les dents, ouais, ça c'était plus chaud. Bref c'était instinct. Mais il m'arrivait de me tromper, dans le fond, je n'étais pas infaillible hein ? J'ignorais si ma rencontre avec Ada était programmée ou s'il y avait une quelques action de la Destiné derrière tout ça. La seule chose que je savais, c'était que je voulais rester avec elle. Que je voulais boire du vin avec elle et rire de tout et de rien en attrapant le rouge aux joues. Quand je lui proposais de lui faire découvrir la ville elle rajouta une couche avec nos petits surnoms « Sexy ». Décidément, ça allait devenir un jeu entre nous.

Les questions ne tardèrent pas pas à fuser. Toutes en dessous la ceinture bien évidemment, sinon ce n'était pas marrant. Il fallait bien s'amuser un petit peu quand même. J'avais bu un verre de vin du cul sec alors que je me justifiais en disant que j'étais jeune. Bon certes, je ne comptais toutes mes conquêtes dont j'oubliais le prénom pendant l'acte. Alors ça ne comptait pas. Alors je ripostais, je ne comptais pas me laisser bombarder de question gênantes sans répliquer. Si elle voulait jouer salace, on allait jouer salace. Si seulement tu avais la moindre notion de gêne. C'était pas faux. Débarquer à poil devant des inconnus ? Pas de soucis. Mais je n'étais pas sans gênes non plus, il ne fallait pas abuser. Je lui posée une question osée, elle se mit immédiatement à prendre le rouge aux joues. Elle était adorable comme ça. Ca lui donnait un petit air mignon. Je devais avouer qu'à force d'avoir fréquenté des vampires, j'avais oublié ce que ça faisait de voir des gens prendre mes couleurs au niveau des joues. Je levai les sourcils quand elle but son verre. Sage, mais elle avait vécu comme elle l'avait fait si bien remarqué. Comme tout, même les anges cachaient une partie impie. Mon visage afficha une mine encore plus surprise quand elle me confessa que c'était un de ses professeurs. D'ailleurs je manquais recraché le contenu mon verre de vin. Se taper, son professeur... ok respect, même moi je ne l'ai pas fait, avouai-je. Sachant que tu as arrêté les cours avant des seize ans. C'était un détail ça ! Théoriquement, je n'avais jamais couché avec un de mes professeurs. Puis elle me rajouta que tout ceci devait resté secret, je me signais le cœur d'un croix. Croix de bois croix de fer ! Puis je finis par lui dire avec un rire léger. Après tout dépend de la punition que tu me ferais subir. Je continuais de rire légèrement. En tout cas, je devais avouer que j'allais de surprise en surprise. Je devais avouer que j'aimais bien cette femme sexy et funkie. Je m'amusais bien avec elle et le moment était agréable.

Puis lorsque je remarquai son cil par réflexe, je vins l'enlever avec mon pouce. Une nouvelle fois, mes doigts vinrent frôler sa peau. Contact qui ne manqua pas de me donner comme un frisson. Comme s'il y avait eu un courant électrique. Le vin, je me disais. Quand je retirais ma main, je regrettais presque instantanément que le contact n'ai pas plus duré. Sa question ne tarda pas à arriver. Coucher avec deux personnes différentes dans la même journée. Wow, elle y allait fort pour le coup. Les plans à trois étaient comptés. Eh bien elle voulait officiellement me faire boire ou bien ? Eh bien, les plans à trois, j'ai déjà pratiqué. J'avais un ami qui étais assez.... ouvert d'esprit. Parce que Tycchus était un AMI ?! Ben ouais, on est jamais sorti ensemble. Et je précise ami, parce qu'on a jamais eu de vraie relation de couple. Une longue histoire. C'était il y a bien.... Je levais le yeux en l'air tout en comptant les années sur mes doigts. Environ cinq années je dirais. J'étais à Glasgow à ce moment-là. Mais comme je te disais longue histoire. Je finis ma petite histoire en buvant une nouveau verre de vin que je m'étais servi juste avant. Puis je finis par dire avec une honnêteté, qui me coupa presque le souffle. Il faut dire que je logeais chez ses parents parents à l'époque. Ils m'ont un peu adopté alors ça faisait assez mauvais genre de dire que je couchai avec mon « vrai-faux frère adoptif ». Je haussais les épaules. Pas faute d'avoir eu des sentiments pour lui. C'était bien la première fois que je t'entendais dire ça. Je bus une nouvelle fois dans le verre de vin. Ouais, je l'avais aimé en fin de compte. Mais bon, c'était du passé tout ça. Il était beaucoup trop tard pour rattraper mes conneries de jeunesse. Je reportais mon attention vers mon interlocutrice. D'ailleurs je tiens à préciser, je ne suis pas gay, je suis bisexuel. Je sais que pour certaines personnes dans le monde, ça peut poser problème. Mais pas toi hein ? Je levais les yeux. Ouais j'avais du mal à imaginer qu'Ada eût été homophobe. Sinon je me demandais ce que Ramsay faisait en collocation avec elle. Juste après sa réaction, je glissais ma main sur mon menton pour réfléchir quelques instants. Je finis par me lever et m'approcher d'elle. J'avais envie de faire.... une petite folie. Ça m'avait pris comme ça. Doucement je glissais ma main sous son menton pour plonger mon regard dans le sien. Chut taisez-vous c'est le moment ! Est-ce que t'es déjà faite embrasser par un Sexy Garagiste ? Faudra revoir te phrases d'accroche ! Sans même attendre sa réponse, je joignis l'acte à la parole. Je me penchais et posais doucement mes lèvres sur les siennes. C'était.... terriblement doux. Ce contact dura une dizaine de seconde. Je finis part m'écarter, je ne savais pas vraiment si j'allais regretter mon geste. Désolé... je ne pensais pas.... Tu crois que Ramsay a drogué notre vin ? Je ris légèrement avant de rajouter. Pas désolé en fait. Je me penchai une nouvelle fois pour gouter à ses lèvres. Vraiment, fichu Ramsay. Il avait fini par avoir ce qu'il voulait le sacripant.



© Pando


HOW WILL I EVER GET

OUT OF THIS LABYRINTH ?



Bro&Sis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalyn McKay
burn the witch ✝ sorcière
pseudo : RedVelvet
célébrité : Emilia Clarke
crédits : money honey.
Messages : 360
Date d'inscription : 25/10/2015
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyVen 29 Jan - 18:49



❝ Night surprise❞
Adalyn & Ewen
Le doigt d’Ewen qui effleure sa peau lui arrache un frisson. Elle répond à son clin d’œil en se demandant s’il a réellement l’intention de tenir cette promesse. Après tout, ils ne se connaissent pratiquement pas, peut-être n’aura-t-il plus envie de la voir lorsque cette soirée sera terminée. Mais dans l’immédiat, ça lui fait plaisir qu’il considère seulement la chose, et elle se contente de profiter du moment présent. Adalyn pouffe de rire en voyant l’air ahuri qui s’affiche sur le visage d’Ewen, lorsqu’elle lui avoue avoir couché avec un professeur. Et elle hoche la tête en prenant un air satisfait lorsqu’il promet de conserver le secret. « Avec mes menottes et ma matraque, je peux être très imaginative quand vient le temps des punitions. », répond-elle du tac au tac, un sourire malicieux aux lèvres. Évidemment, sa phrase peut avoir un énorme double sens… Et elle ne fait rien pour démentir ce sens bien particulier, maintenant son sourire, soutenant le regard d’Ewen avec une pointe de défi dans le sien. Elle conserve un petit air amusé alors qu’il répond à sa question, mais son sourire se fige légèrement lorsqu’il mentionne un ami. Ewen serait-il… homosexuel?! Peut-être que toutes les allusions qu’ils se sont faites n’étaient qu’un jeu pour lui, après tout ce ne serait pas la première fois qu’elle s’amuse ainsi avec un homme gay. Ramsay en est l’exemple parfait. Mais n’empêche, elle ne peut s’empêcher de ressentir une pointe de déception. En fait… c’est plus qu’une pointe, c’est une sacrée déception! Et elle se trouve absolument ridicule. « Avec ton… frère?! » Adalyn est du genre à être assez ouverte d’esprit, à ne pas juger les gens sur leurs agissements. Mais ça lui semble tout de même un peu étrange… Même s’ils ne partageaient pas de lien de sang, ils avaient tout de même grandis ensemble, non? Elle-même n’avait jamais eu de frère, elle ne pouvait donc pas comparer… Mais il lui semble qu’il aurait été impossible pour elle de ressentir de l’attirance pour quelqu’un qu’elle a vu grandir, qu’elle a vu passer aux travers des différents stades de la puberté. Il n’y avait qu’à penser à son voisin de Londres qu’elle connaissait depuis l’âge des couches, et qui lui avait avoué son amour lorsqu’elle avait environ dix-huit ans. Même si elle l’aimait inconditionnellement, jamais elle n’avait pu ressentir ne serait-ce qu’une pointe d’attirance pour lui.

Lorsqu’Ewen précise qu’il n’est pas gay, mais bien bisexuel, un sourire étire les lèvres d’Adalyn. Elle s’efforce de l’effacer pour ne pas laisser transparaître son soulagement, mais c’est peine perdue. « Oh. Tant mieux… », dit-elle à voix basse, ses paroles dépassant sa pensée. Tant mieux?! Comme si elle avait son mot à dire sur l’orientation sexuelle d’Ewen! Ils se connaissent depuis moins d’une heure, ce n’est pas comme si elle avait le droit de se sentir concernée, pas vrai? « Et non, ça ne me pose pas problème. Pas du tout, même. » Honnêtement, si elle-même avait pu choisir d’être bisexuelle, elle l’aurait fait sans hésitation. Elle s’était toujours demandé comment ce serait d’être avec une femme, mais n’avait jamais sauté le pas, faute d’attirance sexuelle. Néanmoins, elle croyait sincèrement que les choses seraient beaucoup plus simples si chaque humain avait le potentiel d’être attiré par les deux sexes. Combien de fois avait-elle cliqué mentalement avec une femme, souhaitant que cette même personnalité se retrouve dans un corps bien masculin? « Je n’habiterais sans doute pas avec Ramsay si j’avais un problème avec ce genre de chose! », dit-elle en riant.

Lorsqu’Ewen se lève pour s’approcher d’elle, elle le suit du regard, ne réalisant pas que son rythme cardiaque s’accélère légèrement. Elle n’a même pas le temps de répondre à sa question avant que ses lèvres se posent sur les siennes. Un baiser doux, tendre. Un baiser qui se rompt trop rapidement à son goût, qui ne lui donne qu’une seule envie : en avoir plus. C’est la première fois qu’elle se rapproche d’un homme depuis sa rupture survenue il y a quelques mois, et elle réalise à quel point ça lui manque. Enfin, ce n’est pas qu’elle soit complètement obsédée et en manque absolu d’affection, mais voilà, c’est toujours agréable. Et Ewen lui plaît, vraiment. Lorsque leurs lèvres se séparent, elle a un petit sourire alors qu’elle ouvre les paupières, croisant son regard, s’y attardant. Il s’excuse, ce qui agace Adalyn. Elle n’a pas envie qu’il regrette! Elle a seulement envie qu’il répète son geste inlassablement… Lorsqu’il ajoute qu’au fond, il n’est pas désolé, elle ressent un immédiat soulagement alors que leurs lèvres se trouvent de nouveau. Il faudra sans doute qu’elle pense à remercier Ramsay, juste après lui avoir botté les fesses pour l’avoir impliquée dans un tel plan. Tout en gardant ses lèvres bien scellées à celles d’Ewen, Adalyn se lève de sa chaise, passant ses bras autour du bas du dos d’Ewen pour mieux l’attirer vers elle. Son petit corps est complètement collé à celui du garagiste alors qu’elle dévore ses lèvres, alors que leurs langues se rencontrent. Une main se glisse sous son t-shirt, caresse doucement sa peau, et elle sent s’éveiller en elle un désir qu’elle n’a pas ressenti depuis longtemps. Décidément, cette soirée prend une tournure complètement inattendue, et ce n’est pas pour lui déplaire. « Je ne m’attendais pas à ce genre de soirée… », murmure-t-elle contre ses lèvres, la respiration légèrement saccadée. Elle s’était imaginé un petit repas sympathique avec Ramsay et son copain, point final. « Je ne… C’est étrange, pour moi. J’ai été avec le même homme pendant sept ans. J’ai bien peur d’être rouillée… » Pour dire la vérité, elle est nerveuse et ignore comment gérer la situation. Avec James, c’était facile, parce qu’ils se connaissaient pas cœur – ou du moins, elle le croyait. Il n’y avait jamais d’angoisse, jamais de remise en question. Jamais de désir de séduire l’autre, puisque la chose semblait acquise. Là, elle est à des années lumières de ce qu’elle a connu durant les sept dernières années, et elle a peur de commettre des faux pas. « Désolée, je parle trop.. » Elle l’observe un moment, s’attarde sur le regard d’Ewen qu’elle devine sincère, et elle lui adresse un petit sourire avant de l’embrasser de nouveau. Elle voudrait lui proposer de monter à l’étage, de trouver un endroit plus confortable. Mais elle n’ose pas, peut-être la peur du rejet, ou la gêne de ressentir une telle envie si rapidement.


© Pando



I'm not calling you a liar,
just don't lie to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewen Dawkins
burn the witch ✝ administrateur
pseudo : Xelette
célébrité : Rami Malek ♥
crédits : avatar: Shiya / gifs: Summers & moi
Messages : 461
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 28
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyLun 1 Fév - 3:32



❝ Night surprise❞
Adalyn & Ewen
Menotte et matraque ? Décidément cette femme était loin d'être sage comme elle prétendait l'être. Quand elle tiqua sur le fait que j'avais couché avec Tychus, je grimaçais. Pas vraiment mon frère, je l'ai rencontré quand j'avais 17 ans. Je te passe les détails, ma vie est compliquée. Tu m'étonnes John ! Ouais bon hein, je n'allais peut-être pas lui balancer tout de suite j'étais orphelin, que je vivais plus ou moins dans la rue depuis mes seize ans, que j'avais beaucoup vécu de petites arnaques et de squattages sous forme de chat ? Ouais non. Mais tant qu'elle ne me prenait pas pour un incestueux c'était bon. Paye ton tue l'amour Puis bon, notre relation avec Tychus n'avait jamais été fraternelle. Ses parents m'avaient invités chez lui, puis de fil en aiguille, j'étais resté. Et Tychus lui... c'était lui quoi. Parfois je me demandais ce qu'il devenait. Juste parfois. Suite à cela, je précisais que j'étais bien bisexuel. On ne savait jamais hein, après tout ça pouvait la gêner de savoir que je faisais les deux parties. Enfin, après quand on vivait avec Ramsay, c'est qu'on était forcément ouvert d'esprit. Je savais qu'il était gogo danseur au Hive, je l'avais déjà aperçu là-bas. Enfin bref, si elle était colocataire avec lui, c'était qu'elle avait un minimum l'esprit ouvert... Non ? C'était l'évidence même ! Chose qu'elle confirma tout de suite. Ouf tant mieux.

Puis alors que venais mon tour de poser ma question, je me levais et m'approchais d'elle. J'étais pris d'un petit coup de folie. Une envie soudaine. Je lui posais la question et avant même d'attendre sa réponse, je posais mes lèvres sur les siennes. Le geste fut terriblement doux et tendre. Mon cœur ne manqua pas de rater quelques battements pendants ces instants. Bien qu'au fond de moi, j'étais en train de prier pour ne pas qu'elle me mette un gros coup de poing dans la figure. Ok la soirée devenait vraiment intéressante pour le coup. Certes je ne m'y attendais pas. Mais voilà, les choses venaient comme elles étaient. Quand nos lèvres se séparèrent, je marmonnais une excuse rapidement. Je ne m'attendais pas vraiment à ça. Les choses ne devaient pas vraiment se passer comme ça. Je n'avais pas prévu que ça allait se passer aussi.... rapidement. Puis je finis par rire, non je n'étais pas désolé pour un sous. Nos lèvres se joignirent à nouveau. Elle avait encore le goût des raviolis et de la sauce tomate, c'était pas mal. Grosse réflexion. Elle se leva alors de sa chaise, le baiser s'intensifia. Je glissais ma main derrière sa nuque et sa jumelle se dirigea au niveau de sa hanche. Je voulais la garder tout contre moi. Elle me semblait si minuscule blottie contre moi. On aurait dit une petite chose fragile, pourtant mon petit doigt me disait que c'était loin d'être le cas. Mon cœur pulsait comme un fou dans ma poitrine. Il n'y avait pas de mots à cet instant, mise à part que je la voulais, maintenant et ici. Quand elle m'avoua qu'elle ne s'attendait pas à ce genre de soirée, mes lèvres tracèrent en sourire. La vie est pleine de surprise, conclus-je simplement. Il était clair que si on m'avait dit en début de soirée que j'allais emballer la colocataire sexy de Ramsay, je n'y aurais pas cru. Et pourtant.... Qui dit encore emballer en 2015 ? Et pourtant, on était en train de le faire. Ewen Dawkins visiblement. En plus il s'y prend mal regardez ! Vous ne vouliez pas une tasse de thé avec ça non plus ? Ça serait pas mal oui.

Elle m'avoue que l'expérience était bizarre pour elle, qu'elle avait été sept années avec le même homme. Elle était mignonne quand elle était comme ça, nerveuse. Je passais doucement ma main sur sa joue. Heyyy. T'inquiète pas, c'est comme le vélo. Laisse ton corps se lâcher et ça viendra tout seul. Je souris tendrement pour la rassurer puis je vins ajouter. Tu sais si ça va trop vite, on peut... ralentir. Je ne veux te forcer à rien Ada. Elle finit par dire qu'elle parlait trop. Son regard était plongé dans le mien, je frissonnais. Elle revint à nouveau poser ses lèvres sur les miennes. Une de mes mains vint à migrer au sud au niveau de son postérieur alors l'autre resta au niveau des hanches. Son bassin était toujours collé au mien, autant dire que mon désir pour elle était bien loin d'être caché. Ça on avait vu ! Ben quoi, comment on ne pouvait pas être excité avec une femme pareil ? Je finis par détacher ma bouche de la sienne pour la laisser s'en prendre directement à son cou. Je dévorais de baisers la peau tendre d'Ada. Prenant parfois la liberté de la mordiller. Mes lèvres naviguaient entre son cou de le lobe de ses oreilles. Je finis par me décoller d'elle. Avec un petit sourire malin je vins enlever mon tee-shirt pour le jeter quelque part – dans le void probablement. Petite allusion à ce que ma partenaire avait dit plus tôt dans la soirée. Je l'attirais de nouveau vers moi et sans la prévenir je la soulevais par les fesses. Automatiquement elle noua ses jambes autour de ma taille. J'eus un sourire taquin pendant que je lui dis. Les chambres sont à l'étage non ? TOOOOOOOOOOOOOOUCH DOWN ! Non là c'était vraiment de très mauvais goût.

Je me dirigeais vers la première porte... tant pis si c'était la chambre de Ramsay, je m'en fichais bien à cet instant. J'allongeais en douceur Adalyn sur le lit et m'installait sur elle, plaçant mes bras de part et d'autre de sa tête pour ne pas l'écraser non plus. Je revins à l'assaut de son cou et commençait à dériver à la naissance de sa poitrine. Mes mains aventureuses, partir faire tomber la fermeture éclair de sa robe. Doucement je la retirais, tout en faisant attention à embrasser chaque parcelle de sa peau qui se faisait dévoiler. Les réactions ne se firent pas attendre. Une fois l'habit bien inutile enlevé, je pris le temps de la contempler quelques secondes. Puis je viens glisser à son oreille. Je t'avais dit que ça ne s'oubliait pas, je ponctuai mes dires en attaquant ses oreilles.

© Pando


HOW WILL I EVER GET

OUT OF THIS LABYRINTH ?



Bro&Sis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalyn McKay
burn the witch ✝ sorcière
pseudo : RedVelvet
célébrité : Emilia Clarke
crédits : money honey.
Messages : 360
Date d'inscription : 25/10/2015
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyMer 3 Fév - 6:19



❝ Night surprise❞
Adalyn & Ewen
L’ultime commentaire d’Ewen au sujet de son frère attise évidemment la curiosité naturelle d’Adalyn, mais elle ne relance pas à ce propos. Toutefois, il est clair que l’information se grave dans sa mémoire, et elle compte bien saisir une autre occasion pour en apprendre davantage sur la vie d’Ewen qui lui semble bien intéressante. C’est idiot, ils ne se connaissent que depuis une, peut-être deux heures tout au plus, mais elle a déjà envie d’en apprendre plus sur lui. Décidément, la vie est pleine de surprise, et cette soirée en est une particulièrement étonnante. Lorsqu’Ewen la rassure en lui disant que ça ne s’oublie pas et qu’elle doit simplement se laisser aller, elle hoche doucement la tête, un sourire illuminant son visage. Elle apprécie la douce caresse de la main d’Ewen sur sa joue, alors qu’il mentionne qu’ils peuvent ralentir la cadence si elle le souhaite. Pour être tout à fait honnête, elle jongle avec l’idée d’accepter cette éventualité. S’ils continuent à déraper, s’ils se rendent au bout de ce qu’ils viennent apparemment d’entamer… que pensera-t-il d’elle? Qu’elle est une fille facile? Un bon coup d’un soir? Elle n’a jamais été ce genre de femme, et n’a pas l’intention de le devenir. Mais, d’un autre côté, elle a des besoins, des désirs qu’elle meurt d’envie d’assouvir… Alors pourquoi ne pas arrêter de trop réfléchir et de simplement se laisser aller au moment présent? Pour seule réponse, elle joint de nouveau ses lèvres aux siennes, laissant toute la place à l’attirance qu’elle ressent pour lui. Lorsqu’il envoie balader son t-shirt dans un coin de la pièce, elle a un petit rire satisfait, et ses mains se posent sur son torse, prenant plaisir à découvrir sa peau, à s’imprégner de son odeur. Puis il l’agrippe par les fesses, lui arrachant un petit cri de surprise alors qu’elle noue instinctivement ses jambes autour de son torse, tout en embrassant de nouveau ces lèvres dont elle ne semble pas se lasser. « Oui, à l’étage.. », répond-elle simplement, réalisant que sa voix est plus rauque qu’à l’habitude. Il faut croire qu’elle est réellement troublée par la tournure des événements, mais il s’agit d’un trouble absolument délicieux.

Dans un équilibre précaire, elle se laisse doucement monter à l’étage, ses mains parcourant la nuque d’Ewen, sa chevelure. Elle caresse doucement un lobe d’oreille, puis suit la ligne de sa mâchoire du bout d’un doigt, avant d’effleurer ses lèvres. Ewen la dépose doucement sur son lit, et elle sent son cœur battre à une vitesse folle, si rapidement et fortement que l’écho de ses battements se répercutent dans ses oreilles. Un sourire ne quitte pas ses lèvres alors qu’Ewen entreprend de retirer sa robe avec douceur, alors qu’il embrasse tendrement chacune des parcelles de sa peau dénudée. Une tendresse à laquelle elle n’est plus habituée, qui ne fait qu’exacerber le désir qui la happe entièrement. Lorsqu’on est en couple avec la même personne depuis tant d’années, on se lasse de découvrir le corps de l’autre, et les ébats prennent une tournure routinière, ennuyante. Adalyn se laisse submerger par la douceur d’Ewen, profitant pleinement du moment, avant de sentir l’impatience de son désir. Alors qu’il la détaille du regard, elle est surprise de n’en ressentir aucune timidité, se sentant au contraire excitée par ce regard fiévreux. Son propre désir est à son paroxysme, et inconsciemment elle se met à onduler légèrement du bassin, souhaitant attirer Ewen à elle, en elle. Elle noue de nouveau ses jambes autour du bas de son corps, l’attirant vers elle, bougeant lascivement pour mieux éveiller son désir. Pourtant, elle n’en aurait clairement pas besoin, il est évident qu’Ewen est dans le même état d’esprit qu’elle, elle peut littéralement le sentir… Elle le veut, là, tout de suite.

Alors qu’Ewen embrasse son cou, murmure à son oreille des paroles qui la font sourire, ses propres mains descendent vers le bas de son torse, entreprenant de déboutonner son jeans, puis de le glisser vers le bas, avec son caleçon. Évidemment, elle ne peut pas retirer complètement les vêtements, mais elle espère bien qu’Ewen se chargera de retirer les fringues superflues. Puis elle tourne doucement la tête vers Ewen, son regard croisant le sien espace d’une seconde avant qu’elle l’embrasse de nouveau. Un baiser plus intense, plus fiévreux, plus avide. Témoin de son impatience.


© Pando



I'm not calling you a liar,
just don't lie to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewen Dawkins
burn the witch ✝ administrateur
pseudo : Xelette
célébrité : Rami Malek ♥
crédits : avatar: Shiya / gifs: Summers & moi
Messages : 461
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 28
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyVen 5 Fév - 23:05



❝ Night surprise❞
Adalyn & Ewen
Je me demandais encore pourquoi j'avais parlé de ça. Pourquoi avais-je cherché à me justifier auprès d'elle ? Après tout, je n'aimais pas parler de mon passé. Déjà que j'avais eu du mal à me confier auprès de ma sœur jumelle. Et encore, c'est moi qui ai du le faire ! En prenant possession de mon corps sans autorisation d'ailleurs. Tu savais très bien à quel point je détestais quand tu faisais ça. Enfin grâce à moi, vous êtes proches avec Maiwen ! Bon, ok sur le coup, je devais bien avouer que tu marquais un point. Nous étions rapprochés depuis la fois elle m'avait menacé de me couper les couilles. C'était ma sœur, je l'adorais, j'étais heureux d'avoir enfin pu la connaître. Mais bon, comme j'avais dit, il fallait laisser le temps au temps. Après tout j'avais grandi tout seul et ce depuis mes seize années. Alors bon, j'avais été toujours réfractaire pour rapport aux notions de famille. Tout ça, c'était nouveau pour moi ! ET NOUS ALORS !? Une famille.... dans ma tête ? Présenté comme ça, ça faisait très psychopathe, vous le saviez ? Enfin, cette confidence l'était sortie naturellement avec Ada. C'était une première pour de me parler aussi facilement de mon passé à quelqu'un que je connaissais assez peu au final. Cela m'était venu assez naturellement, alors maintenant le tout était de savoir si j'avais fait ou pas du tout.

En revanche, ce qu'il se passait maintenant, c'était très positif. Clairement, je ne m'étais pas vraiment attendu à coucher avec la colocataire d'un des clients les plus fidèles du garage. Quand je disais ça, cela me semblait déjà plutôt surréaliste. J'aimais bien Ramsay et entre nous, je le considérais comme un vrai bon pote. Alors forcément, à la base ce n'était pas prévu comme ça. Mais que vouliez-vous, la chose s'était présentée comme ça. Tu l'as bien cherché quand même. Même pas Bastie ! C'était elle qui avait commencé avec son Sexy garagiste.... bon d'accord, j'avais bine suivi le groove, je devais l'avouer. Elle me semblait si petite logée creux de mes bras. Nous nous étions dirigés à l'étage, alors que ses jambes enserraient ma taille. Cette position était terriblement aguicheuse, il fallait bien l'avouer. Nous arrivâmes rapidement dans une chambre, que j'espérais être la sienne et non celle de Ramsay, bien qu'à cet instant, c'était vraiment un petit détail inutile. Allongés sur le lit, les échanges se firent plus intimes. Il n'y avait plus de place pour la timidité du début, il n'y avait plus que le désir qui envahissaient la pièce. Après tout nous étions deux adultes, majeurs, vaccinés et parfaitement consentant, il n'y avait pas de mal à se faire du bien. Bien au contraire. J'appréciais la vue, il fallait dire qu'Adalyn était superbe en-dessous de sa robe. Je murmurais des douces paroles à son oreille. Les gestes devinrent plus saccadés, plus pressant. Nous savions ce que nous voulions, et nous le voulions maintenant. Les derniers vêtements tombèrent sur le sol. Il ne restait plus que deux corps nus, animés par les pulsions les plus primaires existantes.

La nuit fut loin d'être douce, ni calme. Ce fut sauvage, bestial, érotique, impulsif, sensuel, torride... il y avait un tas de qualificatifs qui pouvaient parfaitement décrire la nuit. Et cette fois-là, ne fut pas la dernière. Et c'était sans compter, celle qui avait eu lieu sur la table qui avait servi juste avant sur le repas. Après avoir fait autant de sport, nous nous étions endormis, mais nous l'avions bien mérités... nous nous étions très très trèèèèèèèèèès bien dépensés. Ce qui me réveilla ? Se fut se sentir un souffle chaud et doux sur mon torse. Doucement j'ouvrais les yeux. Adalyn était là, lovée contre moi. Visiblement encore endormie. Je n'osais pas vraiment bouger, de peut de la réveiller. Avec délicatesse je passais ma main dans sa tignasse brune. Avec un petit sourire, les souvenirs me revinrent à l'esprit. Finalement, heureusement que nous avions pas tant abusé du vin que ça. Je n'avais jamais vraiment eu pour habitude de rester dormir chez mes... conquêtes. Mais pour ce coup-ci c'était différent. Toi, tu deviens classe maintenant ? Chut ! Est-ce que j'allais me lever pour préparer le café ou truc comme ça ? Est-ce que ça se faisait d'ailleurs ? Estc-e que je lui préparais un petit déjeuner au lit ? Bordel. C'était chiant de réfléchir à ce genre de choses ! Est-ce que Ramsay nous avait vu d'ailleurs. ET MERDE ! Alors que je réfléchissais, je perçus un mouvement. Je baissais mes yeux vers Ada qui gigotais. Elle finit par lever le visage vers moi. Ma main descendit vers son épaule toujours dénudée. Hey toi... Je me baissais.... devais-je l'embrasser sur les lèvres ? Non ça faisait couple. Je me ravisai et posai un baiser sur son front. Tu as bien dormi ?

© Pando


HOW WILL I EVER GET

OUT OF THIS LABYRINTH ?



Bro&Sis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalyn McKay
burn the witch ✝ sorcière
pseudo : RedVelvet
célébrité : Emilia Clarke
crédits : money honey.
Messages : 360
Date d'inscription : 25/10/2015
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] EmptyMer 17 Fév - 2:45



❝ Night surprise❞
Adalyn & Ewen
Une main qui effleure doucement sa tête et sa chevelure éveille Adalyn, qui entre-ouvre les paupières. La présence d’Ewen a sur elle un effet rassurant, alors qu’un sourire timide étire ses lèvres. Les souvenirs de la nuit dernière remontent lentement dans son esprit, et elle se sent rougir alors qu’elle se rappelle l’intimité partagée. Une nuit torride, sensuelle à souhait, au bout de laquelle ils se sont endormis l’un contre l’autre, complètement éreintés par les nombreux ébats où la passion côtoyait la luxure. Une chimie indéniable s’était imposée entre eux, alors que leurs corps s’unissaient l’un à l’autre. La nuit avait été folle, l’une des meilleures qu’elle ait connues. Normalement, lorsqu’elle découvre un nouveau partenaire, elle ressent de la timidité, ses gestes sont hésitants. Cette nuit, elle a complètement mis de côté cette gêne pour simplement être à l’écoute de son corps et celui d’Ewen, et sa propre fougue lui revient en mémoire alors qu’elle remue doucement entre les bras d’Ewen, appréciant la chaleur dégagée par son corps nu. Elle hume son odeur, un sourire aux lèvres, alors qu’il la salue doucement. Leurs regards se croisent, puis il dépose un baiser sur son front, ce qui arrache un petit rire à Adalyn. Lorsqu’il lui demande si elle a bien dormi, elle hoche doucement la tête. « Enfin… autant que possible. » Il faut dire qu’après avoir assouvi le désir qui les a poussés à monter à l’étage, ils ont répété l’expérience à quelques reprises. Ainsi, ils n’ont rejoint les bras de Morphée que très tard, et elle sent la fatigue provoquée par le nombre réduit d’heures de sommeil. Mais cette fatigue lui semble douce, agréable même. « Toi? » Son pied effleure lentement la jambe d’Ewen alors qu’elle lui répond, et une main caresse négligemment son dos. Encore une fois, elle ne ressent aucune timidité, ce qui l’étonne. Tout semble si naturel avec lui, alors que la veille à pareille heure, elle ignorait son existence.

S’il y a une chose à savoir sur Adalyn, c’est que le matin, elle a absolument besoin de sa dose de caféine. Si elle n’avale pas une tasse de café dans les premiers instants suivant son réveil, elle est partie pour une mauvaise journée, c’est clair. Ainsi, elle se redresse dans le lit, déposant au passage un baiser sur l’épaule d’Ewen, et se lève pour enfiler un peignoir. « Je reviens, j’en ai pour deux minutes. » Elle descend à la cuisine pour préparer deux tasses de café bien fort, et remonte aussitôt à sa chambre, bien heureuse de ne pas croiser Ramsay sur son chemin. Le fouillis général dans la cuisine et la salle à manger ne laisse pas tellement place à l’imagination quant à l’issue de cette soirée, et si elle peut éviter les questions de son colocataire pendant qu’Ewen est toujours présent, c’est tant mieux. De retour dans sa chambre, elle referme la porte à l’aide de son pied, et tend à Ewen une tasse bien fumante, remplie de café noir. « J’ignore ce que tu aimes dans ton café, j’espère que ça ira.. » Elle s’assoit dans son lit, tout près de lui, prenant une gorgée du breuvage salvateur. « Tu as des plans pour la journée? C’est mon jour de congé… je planifie rester au lit toute la journée. » Elle prononce ces mots d’un air léger, lui adressant un sourire amusé. Une perche lancée au hasard, espérant qu’il la saisisse. Elle ignore absolument ce que cette nuit signifie, où ça les mènera… si ça les mène éventuellement quelque part. Mais pour l’instant, elle a simplement envie de profiter du moment présent.


© Pando



I'm not calling you a liar,
just don't lie to me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty
MessageSujet: Re: Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]   Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Adalyn && Ewen ¤ night surprise [pegi 18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» funky 80's ls night!
» Surprise et déception en ce début d'année
» Une agréable surprise
» Anniversaire Ewen
» Petite surprise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONLY GOD FORGIVES ✝ :: Lofts :: 21 Baltic Sreet, Edinburgh, EH6-