Partagez
 

 You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn] Empty
MessageSujet: You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn]   You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn] EmptySam 5 Déc - 1:32

Abhainn avait demandé à Keneth de se voir le soir mais celui-ci travaillait… Sérieusement… C'était quelque chose que le grand brun ne comprenait pas. Ken avait quand même été étudiant à Oxford, il n'arrivait pas à savoir pourquoi tout plaquer du jour au lendemain pour une vie de merde et un salaire de merde… Ce n'était pas lui qui agirait de la sorte en tout cas, il avait bien trop l'habitude de son train de vie luxueuse pour survivre à une vie de pauvre. Il aimait l'argent, il aimait les beaux vêtements (parce que oui, ce qui était cher était forcement beau), il aimait ne pas avoir besoin de travailler pour payer ses études, il aimait être le benjamin de la famille, le petit dernier chouchouté, celui qu'on ne voulait pas voir grandir. Chose que ses ainés reprochaient souvent à leurs parents. Sa sœur n'arrêtait pas de dire qu'elle ne prendrait pas exemple sur son éducation pour son bébé à venir. Chose à laquelle leur mère répondait toujours que c'était ce qu'on verrait. Et qui déclenchait chez le tatoué un air victorieux avant de se prendre le premier truc qui passait sous la main de sa sœur à la tronche. Malgré ça, ils avaient tout d'une famille heureuse. Alors, non, jamais Abhainn ne pourrait abandonner ce confort. Keneth valait bien mieux que ce boulot tout pourri dans un bar tout pourri… Enfin, le bar en question n'était pas si moisi, c'était un bar gay en plus, donc le genre de lieu qu'Abhainn appréciait. Mais quand même, barman, ce n'était pas un métier ! C'était, tout au mieux, un job pour les étudiants pauvres, mais qui avait pour vocation dans sa vie de devenir barman… franchement ?! Oui, le tatoué avait parfois des idées trop prétentieuse… souvent en fait.

Il avait donc passé sa journée en hésitant entre totalement ignorer Keneth qui n'était pas dispo et se trouver un autre programme pour la soirée et au contraire, aller voir Ken au boulot et tenter de lui faire ouvrir les yeux… D'un côté, ils étaient amis, c'était ce qu'il était censé faire non… Mais de l'autre… Il ne voulait pas manquer une super soirée où ils pourraient rencontrer de nouvelles proies… Bon, durant les mises à jour de sa ps4, il attrapa son portable pour lancer une application à la con qui permettait des de jouer à pile ou face (ouais bah il n'avait pas souvent des pièces de monnaies et avec des billets, ça ne marchait pas vraiment), bon aller, pile il allait voir Ken, face c'était la soirée… et ce fut pile. Le grand brun était satisfait, au pire, il se trouverait des proies au bar et au moins, il aurait sa conscience tranquille… Dire qu'il décidait la gestion de son amitié à pile ou face… Il allait garder ça pour lui hein. Ses amis n'auraient surement pas aimé savoir ça… Et il pouvait le comprendre… Même s'il ne voyait pas plus loin que le bout de son nez.

Ainsi, le soir venu, il se changea et de se coiffa pour se rendre au Venus in furs. Jean, t-shirt et sweat, ça suffisait bien, enfin il faisait frais dehors, mais sa caisse avait le chauffage… Encore heureux, une ashton martin s'en chauffage… ce serait comme un défilé de haute couture sans vêtements… Quoi que ça… ça pouvait être intéressant. Il aurait bien voulu mater des mannequins foutus comme des statues grecques défiler à poils. Enfin bref, il se gara dans un coin safe pour sa voiture et fit le reste du chemin à pieds. Il pleuvait légèrement mais heureusement, il avait un sweat à capuche… Il n'avait pas envie d'être décoiffé merde. Une fois dans le bar, il chercha son ami du regarda et alla se planter devant lui. « T'as cru que tu pouvais te débarrasser de moi avec le prétexte du boulot ? C'est mort. » Lança-t-il amusé à Ken avant de s'asseoir sur l'un des tabourets inoccupés. « Tu me prépares un symposium ? » Demanda-t-il finalement poliment au ténébreux… il n'allait pas tout de suite l'engueuler… et puis il n'allait pas l'engueuler tout court… en théorie.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn] Empty
MessageSujet: Re: You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn]   You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn] EmptyVen 18 Déc - 0:08

Le quotidien de Keneth était presque bien rodé, rythmé par tout un tas d'habitudes qui le rassuraient. Ce n'avait pas été son genre de s'enfermer dans les habitudes avant sa morsure, mais depuis qu'il avait cette bête en lui, il se sentait obligé de s'accrocher à la sérénité d'une vie bien rangé. Adieu stress et euphorie de la recherche scientifique, bonjour le train-train quotidien. Il commençait tous les matins par se lever tôt malgré ses horaires de nuit, il faisait beaucoup de yoga, de musculation pour s'épuiser. De quoi calmer ses nerfs, avoir un cadre pour se contrôler. Puis venait l'entretien minutieux de ses plantes, parfois quelques achats pour la cuisine après une douche sommaire. Il vivait un peu comme un ermite, en plein milieu de la ville. Il avait son champ dans son appartement. Parfois, il passait quelques heures avec sa mère. Mais jamais trop longtemps. Pour ne pas qu'elle sente les changements en lui. Pour qu'elle ne soupçonne rien d'anormal.

Et puis, d'autres fois, il y avait son vieux téléphone qui sonnait. Il n'y avait pas grand monde qui avait son numéro. Pas qu'il ne soit pas sociable, mais il n'était pas le genre à donner son numéro au premier venu pour autant. S'il sentait que quelque chose d'important pouvait naître d'une rencontre, oui, il lâchait son numéro, mais sinon, il se contentait d'une belle discussion sans lendemain. Il ne pensait pas qu'on devait resté lié et attaché à chaque rencontre. Le cycle doit se mouvoir, rencontre, stabilité, éloignement, et les trois facteurs s'équilibrent au fil des relations. Ce jour-là, c'était une vieille connaissance, un ami, un amant qui venait aux nouvelles. Ou plutôt proposait de briser son monotone quotidien avec sortie et autres divertissements du genre. Il ne pouvait objectivement pas, son travail étant un parfait alibi. Mais même s'il avait été de repos... Il doutait d'avoir envie de passer du temps avec Abhainn. Parce qu'il savait très bien ce que la bête en lui finirait par lui dicter. Et il savait que celle-ci serait très heureuse du peu de résistance d'Ab quand il s'agissait de froisser les draps. Mais lui, il n'était pas vraiment à l'aise avec tout ça... Enfin avait-il un jour été à l'aise dans la relation qu'il avait avec le tatoué ? Probablement pas. Seulement, il n'en avait jamais parlé. Il avait tout caché sous le tapis de sa conscience, et s'était contenté d'être fidèle à ses habitudes. Calme et patient.

Il avait décliné avec sa bonne excuse et fini son après-midi tranquillement, entre taille de plantes et entretiens divers de ces demoiselles vertes qu'il couvrait d'attention. Ensuite, il avait enfilé ses affaires pour servir, un jean assez habillé, une chemise qui le mettait en valeur pour le service. Il ne se leurrait pas, on l'avait surtout embauché pour que la gente masculine soit souvent au bar pour commander, alors, il devait bien se présenter.

Il entama son service avec son flegme habituel et ce sourire discret qui faisait sa réputation d'homme mystérieux avec son peu de conversation. Il était le « beau ténébreux » derrière le bar, alors que si on l'avait croisé de l'autre côté, il n'aurait été que le brun timide. Le charme de la fonction sans doute. Ce qui remplissait ses poches de jean de numéros qu'il ne rappelait que très rarement. Et puis, Abhainn avait prit place en face de lui alors que le bar n'était pas encore bondé. Pourquoi cela ne l'étonnait même pas ? Abhainn lui apparaissait toujours comme quelqu'un qui n'acceptait pas qu'on dise « non ». Un peu comme Leander... Enfin le souvenir qu'il avait du blond du moins.

« Bonsoir, Ab... » dit-il doucement de sa voix grave. « Pourquoi donc imagines tu que j'essaie de me débarrasser de toi ? Je suis effectivement en train de bosser non ? Cela rend de fait, une sortie entre amis impossible. »

Il attrapa un shaker pour préparer le cocktail que lui avait demandé le brun. Il avait l'habitude de ses goûts. Il aurait presque pu préparer sa boisson sans qu'il la commande. Et rapidement, le verre arriva devant son ami.

« Et voici.... » ajouta-t-il avec un sourire. « Tu n'avais pas un meilleur parti pour égayer ta soirée ce soir ? Non pas que je sois déçu de te voir ici, mais je m'en voudrai de te transformer en un alcoolique pilier de comptoir pour profiter de mon humble présence. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn] Empty
MessageSujet: Re: You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn]   You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn] EmptySam 23 Jan - 13:46

Kenneth n'avait pas compris que la question d'Abhainn n'était que rhétorique et qu'il n'attendait pas de réponse à ça ? Ou, alors, il n'avait pas été assez significatif dans le ton qu'il avait utilisé… Allez savoir. Mais dans tous les cas, le brun avait donc répondu qu'il ne pouvait pas sortir puisqu'il bossait. L'étudiant n'en doutait pas le moins du monde, il n'était pas venu vérifier l'alibi de Kenneth. Si ce dernier ne voulait pas sortir avec lui, il lui aurait dit cash, en théorie. En tout cas, quand lui-même ne voulait pas voir quelqu'un, il le lui disait, il ne passait pas par quatre chemins. Comme il avait tendance à oublier que les autres n'étaient pas comme lui, il pensait que c'était la meilleure façon de faire. Enfin, de toute façon, la question ne se posait pas ici, Kenneth n'avait pas cherché à l'éviter à première vue. Enfin bref, il lui avait servi sa boisson et avait repris la parole. Comme s'il était facile à soûler. Il était sûr d'être parfaitement sobre jusqu'à la fin du service de son ami. Enfin, il se surestimait peut-être, mais avec l'expérience, il avait développé une haute tolérance à l'alcool. Non, Abhainn n'était pas un débutant en matière de beuverie et son statut d'étudiant n'avait fait que renforcer cette capacité. D'ailleurs, son pouvoir pouvait surement aider, il n'avait jamais essayé, mais en ralentissant son afflux sanguin, peut-être que l'alcool passerait moins vite dans son cerveau… mais en même temps, c'était risqué … bah, de toute façon, il n'y avait pas de plaisir de boire si c'était pour éviter les effets de l'alcool. Donc autant oublier cette hypothèse. Il attrapa donc le verre devant lui et commença à siroter le liquide fruité.

« Hum… si j'avais vraiment cherché de la compagnie j'en aurai trouvé. Je veux dire, personne ne peut résister à mon sourire. » Lança-t-il amusé mais sûr de lui en illustrant ses propos de son habituel sourire charmeur à l'égard de Kenneth. Il reprit finalement la parole plus sérieusement. « Mais quand j'ai envie de voir une personne, je trouve un moyen d'assouvir mes envies. Et puis, y a pire comme endroit… tant que tu ne bosses pas dans une décharge public ou dans un centre d'accueil pour lépreux, ça me va. Je peux venir te voir ici sans souci. » Il haussa les épaules. Ce n'était pas dit méchamment, juste de façon totalement neutre. Mais Kenneth devait assez le connaitre pour savoir qu'il ne fallait pas s'offenser sur ce genre de remarque. Ça ne servait à rien, Abhainn ne comprenait pas ce qu'il y avait de mal à se comporter en gosse de riche sûr de lui et dégouté par la pauvreté. Il avait toujours été comme ça et ça pouvait enlever bien des gens… « Pourquoi tu bosses ici d'ailleurs ? Ça te plait ? » Finit-il en observant les lieux. Kenneth avait déjà dû répondre à sa question par le passé, mais Abhainn espérait qu'un jour il finirait par se rendre compte que c'était nul… Qu'il devait reprendre sa vie d'avant… Il n'avait quand même pas l'intention de finir sa vie en barman quand même ? En tout cas, Abhainn lui souhaitait d'avoir plus d'ambition que ça… Certes, il n'était pas spécialement bien placé pour parler d'ambition quand la seule à laquelle il aspirait c'était de continuer à vivre en gosse de riche sans responsabilité et sans sacrifices… Maiiis, il ne bossait pas dans un bar ! Il ne bossait pas tout court d'ailleurs.


HJ : désolée pour les milles ans d'attente é.è
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn] Empty
MessageSujet: Re: You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn]   You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
You can act naïve but I know you're not stupid [Keneth & Abhainn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONLY GOD FORGIVES ✝ ::  :: Archives :: RP-