Partagez | 
 

 Rencontre arrangée [Pv Zéèv/Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
beating heart ✝ chair mortelle
pseudo : July/Awen
célébrité : Matthew Daddario
crédits : Avatars : Jawilsia Gifs : Tumblr
Messages : 86
Date d'inscription : 13/03/2016
MessageSujet: Rencontre arrangée [Pv Zéèv/Ethan]   Ven 18 Mar - 20:00




Rencontre arrangée



‘La peur. La sensation désagréable d’être suivi. Continuant de courir, Ethan se retourna. Il était là, c’était certain. Il ne le voyait pas mais il le sentait, pas loin, le traquant comme un vulgaire animal. Son cœur battait si fort qu’il n’arrivait plus à respirer. Il tentait de fuir mais au fond, il savait déjà qu’il était condamné. La créature arrivera à le rattraper, elle le rattrapait toujours.
D’ailleurs, un regard en arrière confirma ses craintes. En une fraction de seconde, il se retrouva à terre, en sang. Il hurlait mais aucun son ne sortait de sa gorge déchirée.’


Ethan se réveilla en sursaut. Il était couvert de sueur froide, sa poitrine était oppressée et son cœur battait à tout rompre. Au moins, il était en vie. Ce n’était qu’un cauchemar. Le même qui le hantait depuis des jours.
Rassuré, le jeune homme ferma les yeux et tenta de reprendre ses esprits. Visiblement, savoir que les vampires et les loups-garous se baladaient en ville commençait à le perturber. Il en rêvait de plus en plus, comme une image qu’il n’arrivait pas à chasser de la tête. D’un côté, il en était fasciné. De l’autre, il en était un peu terrorisé. C’était contradictoire.

Le mieux aurait été d’en parler à Asher, de lui confier ses craintes mais celui-ci avait la fâcheuse manie en ce moment d’esquiver ses questions. Sûrement pour qu’il en sache le moins possible. Il le protégeait, à sa manière.

En parlant de lui, Ethan devait le retrouver au 'Bar Venus in Furs'. Un bar gay où son ami voulait absolument l'emmener. « Allez, on va là, et tu verras que t'es pas le seul à ne pas assumer ta sexualité ». L'idée ne l'enchantait pas mais Asher avait particulièrement insisté, prétextant qu'il se sentirait mieux après. A force, le jeune serveur avait fini par accepter, se disant qu'après tout il n'avait pas tord. Peut-être que ça lui fera du bien. Et puis, il lui faisait confiance, il n'avait aucune raison de paniquer.

Poussant un soupir, Ethan se leva et se prépara à partir. Comme d'habitude, il jeta un dernier coup d’œil à son chien qui cette fois, dormait les quatre pattes en l'air dans sa niche. Il ne lui demanda pas de garder la maison, c'était inutile. Il se contenta alors de sourire et de fermer la porte à clef.

Sa vieille impala l'attendait sur le parking. Elle faisait peine à voir. La peinture s’écaillait, il lui manquait un rétro. La porte passager était bloqué et il découvrait chaque jour une nouvelle bosse sur la carrosserie. Pourtant, il l'aimait bien. Elle évoquait sa liberté, son premier achat en Écosse. Malheureusement, quand il entra la clef dans le contact, elle décida de faire des siennes. Petit bruit de moteur puis, plus rien. La voiture refusa de démarrer.
« Oh allez, soit sympa. »

Après plusieurs essais non concluant, Ethan décida alors de mettre le nez sous le capot. Il n'était pas vraiment un pro de la mécanique. Il apprenait sur le tas, mais il commençait néanmoins à discerner ses petits défauts. De toute façon, il n'avait pas le choix. Les réparations coûtaient trop chère.
Une heure plus tard, elle démarrait enfin.
« Asher va me tuer. »

Et pour cause : il était en retard. Vraiment très en retard. Le temps qu'il se lave les mains, se change et démarre la voiture, il était déjà 14h.
Il retrouva Asher comme convenu, accompagné d'un homme qu'il ne connaissait pas.
« Ah Ethan, je te présente Zéèv, c'est un ami à moi ! »

Bizarrement, il ne fit aucune remarque. A la place, il affichait un large sourire, l'air de rien.
« Enchanté. Désolé pour le retard, j'ai eu des problèmes avec ma voiture »

Intimidé, surpris à la fois par la présence de l'inconnu et le comportement d'Asher, Ethan se gratta la nuque et se décida enfin à s’asseoir. Une seconde plus tard, son ami décida sur un coup de tête de fumer une clope, le laissant seul avec Zéèv.
« Il a l'air de bonne humeur. Ça fait longtemps que vous vous connaissez ? »          
(c) hawking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
fear no evil ✝ bizzarerie mortelle
pseudo : Camille
célébrité : Iwan Rheon
crédits : Pathos
Messages : 88
Date d'inscription : 16/01/2016
MessageSujet: Re: Rencontre arrangée [Pv Zéèv/Ethan]   Dim 20 Mar - 23:53



Ethan & Zéèv

Rencontre arrangée

Z. : Non, j’ai des trucs à faire.
A. : Alleeeeeeeeez, vieeeeeeeens.
Z. : Je peux pas, j’ai commencé un film.
A. : J’ai un ami qui vient, il va te plaire.
Z. : Tu me refais le coup de la Saint-Valentin ?
A. : Mais non. Allez, vieeeens.


Et comme dans les films d’horreur, c’est alors que la sonnerie retentit dans l’appartement. Asher était-il vraiment en train de m’envoyer des sms depuis derrière la porte d’entrée ? Je décidai d’ignorer l’interphone. Mais Asher était quelqu’un de très persévérant quand il avait une idée en tête, et j’entendis frapper à la porte. Ouais. Il était entré. Peut-être en sonnant chez les voisins et prétextant qu’il avait oublié sa clé, ou peut-être avait-il fracassé la porte avec sa force de vampire. Mais non. Asher était bien éduqué. Je dus bien me résoudre à lui ouvrir, il restait mon ami, même si je n’avais pas tellement digéré l’histoire de la Saint-Valentin. Il s’était fait pardonner, bien sûr. Cela n’empêchait pas que je n’étais pas prêt à revivre ce genre de choc émotionnel. Plus jamais. C’était trop stressant pour l’être fragile que j’étais. Sans compter les trucs bizarres qui s’étaient produits. Je ne me laisserais pas avoir cette fois.

Même pas une heure plus tard, nous étions au Venus in Furs. Ok, j’étais faible. Je ne comprenais même pas pourquoi j’étais là, avec Asher qui essayait désespérément de déboutonner les deux premiers boutons de ma chemise. Il m’avait déjà ébouriffé les cheveux alors que je les avais soigneusement peignés, fallait pas abuser. J’observais un peu les hommes qui étaient dans le bar, au moins je n’avais pas peur de me faire tabasser comme c’était un bar gay. Mais ils semblaient tellement tous extravertis que rien qu’à les regarder, je me sentais rougir. Faites que l’ami d’Asher soit hétéro. J’imagine que le rendez-vous aurait lieu ailleurs, alors. Bon, faites que l’ami d’Asher ne vienne pas. C’était en bonne voie, ça. En tout cas, il avait pas mal de retard. Je pouvais me préparer mentalement. En fait, je me préparais plutôt à faire comme si j’étais super déçu devant Asher, même si, au fond, ça m’épargnerait juste de mourir de honte s’il ne se ramenait pas. De toute façon, au pire du pire, il ne serait pas intéressé. Et Asher était là. Les silences awkwards ne seraient donc pas de la partie, théoriquement. Mes yeux se posèrent sur Asher tandis qu’il me demandait ce que je pensais d’un mec qui matait les autres dans un coin du bar. Est-ce qu’il allait m’abandonner avec son pote, si jamais il arrivait ? Non, il ne me ferait pas ça. Il n’oserait pas. Pas une deuxième fois. Je flippais pour rien. Je me remis à siroter ma bière en me persuadant que la soirée serait normale. Pour l’instant, elle l’était, simplement à discuter avec Asher, comme on en avait l’habitude. C’était calme et facile à gérer.

On vit le fameux Ethan arriver de loin, je connaissais son nom comme Asher avait eu le temps de me dresser son portrait plus ou moins, même s’il avait rajouté que je n’aurais qu’à le découvrir par moi-même. Je n’aimais pas trop quand Asher disait ce genre de choses, j’avais l’impression qu’il avait des idées derrière la tête. Bref, Ethan n’avait pas manqué d’attirer plusieurs regards sur lui en entrant. Et pour cause, il était canon. Nan, chut, Zéèv, tu te fais rougir tout seul. « Ah Ethan, je te présente Zéèv, c'est un ami à moi ! » Je buguai totalement à son sourire, quand il lança un enchanté nonchalant. « Enchanté », fis-je d’une toute petite voix. J’étais beaucoup trop timide. Pitié, que je disparaisse tout de suite. Il n’y avait rien pour se cacher. Je jetai un regard en coin à Asher. Il allait pas se barrer, hein ? Je savais pas pourquoi, mais ça commençait à sentir le piège, tout ça. Puis… Asher se leva en annonçant qu’il allait fumer une cigarette et qu’il revenait tout de suite après. Il ne me laissa pas protester, ni dire qu’on irait bien prendre l’air tous ensemble. Je ne sais pas ce qui me retint de l’attraper par la jambe pour qu’il reste avec moi. Sans doute ma réserve naturelle. Mais dès que je le vis sortir du bar, je regrettai amèrement. Ethan s’était assis en face de moi et j’étais en train de réaliser que je serais incapable de le regarder dans les yeux. Du coup, je regardai le plafond, en attendant Asher. Ethan me demanda si je connaissais Asher depuis longtemps, je ne pouvais pas trop attendre Asher avant de répondre, c’était pas très poli. « Euh… » Quel bon début. « Quelques années. J-Je ne suis pas à Edimbourg depuis très longtemps. Et toi ? » J’avais assimilé le principe du ‘et toi ?’ que m’avaient enseigné les Gecko. Par contre, éviter de bafouiller, c’était pas encore gagné. Là, j’étais très occupé à me tordre le cou pour voir si quelqu’un pousserait la porte, en l’occurrence Asher, ça m’arrangerait. Tout doucement, je commençai à réaliser qu’il ne reviendrait pas. Mais ça me faisait trop peur, alors je gardais espoir. Il n’oserait pas, non. Non ? Je doutais, maintenant. Je bus le reste de ma bière d’un coup, parce que je sentais le stress m’envahir, et le rouge me monter aux joues. « Tu… Tu veux quelque chose à boire ? » Je me levai, déjà prêt à aller faire causette avec le barman plutôt qu’avec Ethan, avec lequel Asher avait apparemment prévu des projets pour nous deux, vu le temps qu’il prenait à fumer sa clope. « Il ne va pas revenir. Il est en train de me refaire un sale coup. » J’avais murmuré, inconsciemment, en espérant qu’Ethan ne m’entende pas, parce que je ne voulais pas lui expliquer ce qu’était le sale coup en question, ni ce qu’Asher avait eu en tête en nous invitant dans ce bar. J'étais rouge pivoine, j'avais les yeux baissés, en admiration devant mes mains. Gé-nial.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
beating heart ✝ chair mortelle
pseudo : July/Awen
célébrité : Matthew Daddario
crédits : Avatars : Jawilsia Gifs : Tumblr
Messages : 86
Date d'inscription : 13/03/2016
MessageSujet: Re: Rencontre arrangée [Pv Zéèv/Ethan]   Mar 22 Mar - 15:20




Rencontre arrangée



Zéèv avait l'air aussi mal à l'aise que lui. Cela le rassurait. D'ailleurs, sa présence semblait aussi le perturber. Il bafouillait, il détournait le regard. Mais au moins il avait l'air sympathique.
« C'est un peu pareil. »

Ethan se gratta la nuque, légèrement nerveux.

Tout de même, Asher aurait pu attendre avant de fumer sa clope, ça aurait évité de se sentir bête. C'était difficile d'engager une conversation quand on était réservé. Alors quand les deux l'étaient, c'était presque quasi-impossible. Ils donnaient un peu l'impression d'être là, sans savoir pourquoi ni comment.
Tout ce qu'ils espéraient, l'un comme l'autre, c'était que leur ami revienne. Et vite.

Un regard autour de lui le rendit d'autant plus embarrassé. Pour quelqu'un qui n'acceptait pas encore son homosexualité, ce n'était pas vraiment l'endroit idéal pour se sentir à l'aise. Même si au fond, personne n'avait l'air de se juger. Il y avait des hommes, des femmes, des célibataires ou de simple amis. Des couples complexés, ou à l'inverse décomplexés. Certains s'embrassaient, sans retenu. Tandis que d'autre, se cachaient pour ne pas être vu. Il y avait des regards insistants, des sourires plus timides et réservés. Dans l'ensemble, l'ambiance ressemblait un peu à celle qu'il connaissait au Hive. A exception près, que le public visé était essentiellement comme lui : des homosexuels.

Ce constat le fit rougir. Il sentit ses mains devenir moites et baissa le regard. Allait-il finir par l'accepter ? Ethan commençait à douter.
« Euh oui... un coca m'irait très bien.»

La voix de Zéèv le ramena subitement à la réalité. Il afficha un sourire coincé et, tout en s'empourprant, le remercia d'un bref signe de tête.
« Merci. »

Un regard vers la porte lui rappela qu'Asher était toujours dehors. Il en mettait du temps pour fumer. Qu'es-ce qu'il foutait pour être aussi long ? Il avait rencontré quelqu'un dans la rue ? Ou alors.....
'Il ne va pas revenir. Il est en train de me refaire un sale coup.' Zéèv avait murmuré ces mots à voix basse mais, comble de malchance, il avait entendu. Il se mit soudain à douter. Comme pour se rassurer, il pianota alors sur son portable.
'Tu t'es endormi sur le trottoir ? On t'attend.'

Pas de réponse. L'angoisse commençait à monter. Ethan passa dans ses cheveux, une main légèrement tremblante. Puis, après un moment d'hésitation, il se leva, s'excusant tout de suite auprès de Zéèv.
« Je reviens. Je vais voir.... ce qu'il fait. »

Une fois dehors, son appréhension se confirma : Asher avait disparu. Il n'était ni sur la terrasse, ni sur le trottoir. Il s'était simplement volatilisé.
'Je vais le tuer.'

A présent, tout s'expliquait. Sa nonchalance, le fait qu'il soit d'aussi bonne humeur. Il avait planifié ça depuis le début.
Paniqué, énervé, Ethan se mordit la lèvre inférieure. Cupidon avait frappé, il tentait de les caser, lui et Zéèv. Ah, c'était beau l'amitié.  
'Il est déjà mort mais je vais le tuer quand même.'

Le mieux aurait été de partir tout de suite mais un regard vers le bar le fit soudain changer d'avis. Zéèv était aussi une victime. Il n'allait tout de même pas le laisser tomber. Ça se faisait pas. Et puis, il n'était pas comme Asher. Au moins lui, était civilisé.

Poussant un soupir, Ethan poussa la porte d'entrée et rejoignit l'inconnu, un sourire gêné au coin des lèvres.
« Et bien....je crois qu'on s'est fait avoir. Monsieur est partit sans demander son reste. On fait quoi ? On le tue tout de suite ou on attend encore un peu? »
(c) hawking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
fear no evil ✝ bizzarerie mortelle
pseudo : Camille
célébrité : Iwan Rheon
crédits : Pathos
Messages : 88
Date d'inscription : 16/01/2016
MessageSujet: Re: Rencontre arrangée [Pv Zéèv/Ethan]   Ven 25 Mar - 14:36



Ethan & Zéèv

Rencontre arrangée


Tout dans ce bar me mettait mal à l’aise. Je détestais quand Asher et Max me traînaient ici, j’avais toujours la boule au ventre, et je rougissais à tout va, sans raison apparente, parce que je ne savais pas où poser les yeux, j’avais trop peur de croiser le regard d’un type pas net, trop exubérant, que sais-je. Même en allant chercher nos boissons au bar, un coca pour Ethan et une bière pour moi – de l’alcool pour tenir –, je faillis me liquéfier sur place en entendant le barman m’appeler chéri. Il le disait à tout le monde, évidemment, mais moi je trouvais ça bizarre et ça me gênait à chaque fois. Après avoir ramené son verre à Ethan, qui me remercia poliment, ce qui me fit déduire qu’il était tout aussi mal à l’aise que moi, je ne pus m’empêcher de penser à voix haute en constatant qu’Asher n’était pas revenu. Malgré l’atmosphère bruyante du Venus in Furs, Ethan paraissait avoir compris plus ou moins mes mots, mais je fis semblant de rien, en regardant la mousse de ma bière et les petites bulles qui explosaient une à une. Je pourrais commencer à les compter, pourquoi pas. Du coin de l’œil, je vis Ethan taper un message sur son téléphone portable. Pour l’avoir déjà vécu, je savais qu’Asher ne répondrait pas. Monsieur était sûrement déjà rentré chez lui, à l’heure qu’il était, les mains dans les poches et très fier de lui-même. Je ne lui adresserais plus jamais la parole. Je regardai ma montre d’un air perplexe. Cela faisait plus de dix minutes. Ouais, il était parti. Ethan se leva en m’annonçant qu’il allait voir ce que faisait Asher. Je me retins de lui répondre tout de suite qu’il buvait probablement une tasse de sang confortablement installé dans son canapé, dans la baraque de Seth. Je devenais un peu amer, là. Dès qu’il eut le dos tourné, j’achevai ma bière cul sec pour aller en chercher une autre. S’il continuait comme ça, Asher finirait par me transformer en Judah. Ou pas. Judah était quand même un peu extrême.

Une fois qu’Ethan fut sorti, j’allai me recommander une bière, en espérant que l’effet désinhibiteur de l’alcool fonctionnerait assez vite sur moi. Peut-être pas trop abuser non plus, je n’avais pas envie de me mettre à danser sur les tables. C’était pour cela que je restais sur la bière et que je n’avais pas jeté mon dévolu sur le whisky ou la vodka, boissons favorites de mon jumeau. Surtout quand, en face, on ne buvait que du coca. Loin de moi l’idée de passer pour un alcoolique, ce n’était pas mon genre. Quoique, Asher était en passe de me le faire devenir. L’espace d’un instant, j’hésitai à m’évaporer dans la nature, en courant assez vite, Ethan pourrait à peine me voir sortir, et ça passerait très bien. Je me demandai d’ailleurs si, lui, n’allait pas partir en découvrant qu’Asher avait disparu, et me laisser seul dans ce bar. Je ne lui en voudrais pas. Si ça pouvait nous éviter de mourir tous deux de honte dans les prochaines heures. Mais il revint. Je fronçai les sourcils, un peu étonné malgré moi de le voir revenir. Bon, c’était rien, il s’était sans doute dit que ce ne serait pas sympa de m’abandonner là. Il me rejoignit et je me sentis à nouveau rougir. Pourquoi je ne pouvais pas arrêter ça, sérieux ? Je détournai le regard quand il me confirma qu’Asher n’était plus là. Maudit soit-il. J’étais mélancolique de m’être encore fait avoir. « Je le savais. » Je poussai un gros soupir de désespoir en me grattant la tête. « Je te dirais tuons-le tout de suite s’il n’était pas déjà m… » Zéèv, ta gueule. « Mm-loin. » achevai-je, innocemment. Je bus une gorgée de ma bière, l’air de rien, en espérant soudain qu’il ne remarque pas que c’en était une autre depuis qu’il était sorti. Asher n’avait pas spécifié si Ethan savait ou non pour son secret, et je n’allais pas balancer à tout le monde que les vampires existaient, comme ça. C’était pas très intelligent. « Tu as un accent bizarre. » Wow. Bravo, Zéèv, c’était abrupt comme transition, et pas super délicat comme commentaire. En plus, tu peux parler avec ton accent portugais. Déjà l’alcool qui fait effet ? « Enfin, euh, tu n’as pas l’accent écossais, je veux dire, hm. Désolé. » Le retour des bafouillages, ça faisait longtemps. Vite, boire un peu de bière. Ça allait être long, sachant que je n’arrivais même pas à lever les yeux vers lui. « Asher veut absolument me caser, je ne sais pas trop pourquoi. Je suis désolé qu’il t’ait embarqué là-dedans, je crois qu’il a le syndrome de Cupidon ou un truc du genre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
beating heart ✝ chair mortelle
pseudo : July/Awen
célébrité : Matthew Daddario
crédits : Avatars : Jawilsia Gifs : Tumblr
Messages : 86
Date d'inscription : 13/03/2016
MessageSujet: Re: Rencontre arrangée [Pv Zéèv/Ethan]   Lun 28 Mar - 12:43




Rencontre arrangée



Ethan eut un sourire compatissant. Zéèv avait l'air aussi dépité que lui, ça se voyait. Il affichait un air mélancolique, comme si ce n'était pas la première fois qu'Asher lui ai fait un coup bas.
Le jeune serveur baissa les yeux, poussant un long soupir. Il secoua la tête, but une gorgée de coca et pendant un bref instant, se prit à maudire son ami qui devait très certainement jubiler à l'heure qu'il est.

Sérieusement, qu'es-ce qu'il lui était passé par la tête ? Asher n'était peut-être pas le meilleur ami de l'année mais là, il avait fait fort. Il aurait du se méfier dès le début, quand il avait insisté pour qu'il vienne.
'C'est pour t'aider à t'assumer.' qu'il disait. Tu parle. Ça faisait plutôt l'effet inverse.

La réponse de Zéèv l'arracha soudain à ses pensées. Il haussa les sourcils. Etait-il au courant pour Asher ? Non, il avait du mal entendre. Il n'avait rien entendu du tout en fait. C'était possible, mais il se voyait mal le lui demander clairement. La situation était déjà assez gênante, pas besoin d'en rajouter. Et puis, c'était peut-être lui qui faisait une fixette. Pour ne pas dire, sûrement. Ce qui le ramena brusquement à son rêve. Tôt ou tard, il devra en parler à son ami, quand il sera moins en colère. Pour le moment, il ne comptait pas lui parler de sitôt.

Gêné, l'esprit un peu embrouillé, Ethan saisit son verre et but une nouvelle gorgée de coca. Jusqu'au moment où Zéèv lui fit une remarque sur son accent. Surpris du changement brutal de conversation, il tourna la tête, un peu trop brusquement puisqu'il manqua de s'étouffer au passage. Ses joues prirent progressivement une couleur rouge vif et il toussa, discrètement pour ne pas se montrer impoli.
« Pardon... euh oui. Je ne suis pas d'ici. Je viens d'Irlande. »

Ou plutôt, il venait. Ethan ne comptait pas revenir chez lui. Ça le ramènerait à trop de mauvais souvenirs. Même si parfois il avait le mal du pays, il ne voulait pas revoir ses parents. C'était trop difficile. Il n'arriverait pas à leur dire la vérité. Déjà qu'il ne l'acceptait pas lui-même.

La voix de Zéèv le ramena une nouvelle fois à la réalité. Il s'excusa à la place d'Asher.
Ethan se tourna alors vers lui, un sourire désolé au coin des lèvres.
« Ouai....je comprends. En tout cas, tu n'as pas à t'excuser. C'est lui le fautif, pas toi. Puis tu connais Asher.... quand il a une idée en tête, il ne l'a pas ailleurs. »

C'était là, tout son problème. Il devait estimer qu'ils ne se débrouilleraient pas tout seul.
Poussant un soupir, Ethan reporta son regard sur sa boisson. Pour lui, c'était un peu différent. Asher croyait pouvoir le décoincé mais c'était plus difficile à dire, qu'à faire. L’entraîner dans un bar gay et lui faire rencontrer des hommes n'y changerait rien. Il se sentait toujours aussi anormal.
« Tu lui en a parlé ? Je veux dire.... essayé du moins ? »

La discussion était encore timide, néanmoins, le jeune homme se sentait un peu plus à l'aise. Il se retrouvait dans Zéèv, et il commençait même peu à peu à éprouver de la sympathie pour lui. Peut-être, parce qu'ils n'étaient pas si différent.
« Et toi en fait ? Tu es écossais ou... J'ai cru entendre que tu avais aussi un accent particulier. »

Un petit sourire se dessina au coin de ses lèvres. Il préféra changer de conversation, pour éviter tout sujet qui les mettrait encore mal à l'aise.
(c) hawking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
fear no evil ✝ bizzarerie mortelle
pseudo : Camille
célébrité : Iwan Rheon
crédits : Pathos
Messages : 88
Date d'inscription : 16/01/2016
MessageSujet: Re: Rencontre arrangée [Pv Zéèv/Ethan]   Ven 1 Avr - 19:31



Ethan & Zéèv

Rencontre arrangée


Ethan semblait tout aussi mal à l’aise que moi et cela me rassurait un peu. Je n’étais donc pas le seul à trouver le comportement d’Asher franchement dérangeant. Je ne savais pas ce qu’il avait à vouloir me caser à tout prix. Il devait vouloir transférer sur moi le bonheur de la vie de couple qu’il avait avec Seth, peut-être. Sauf que ça ne me semblait pas très naturel, de mon point de vue. Ce n’est pas en foutant deux mecs qui ne se connaissent pas dans la même pièce qu’on crée des couples. La magie de l’amour, les coups de foudre, tout ça, ça ne marchait pas à toujours. Mais j’allais vite arrêter de penser à cela, parce que je piquais des fards rien qu’à imaginer Ethan et moi… Je venais à peine de le rencontre, on se calme, les hormones. C’était juste complètement awkward, j’étais tendu et l’alcool n’aidait pas encore vraiment. Concentration. Qu’est-ce qu’il avait dit ? D’Irlande. Les Irlandais ne sont pas tous roux, alors ? A voir Max, qui n’avait qu’un morceau de sang irlandais, je croyais que si. Enfin, c’était sûrement un cliché. Ce n’était pas toujours facile de ne pas penser par stéréotypes et de se mêler aux conversations normales quand on n’avait appris qu’il y avait d’autres gens sur Terre qu’à quinze ans. Toute une culture générale à rattraper, des références à apprendre, alors que j’avais passé dix-huit ans enfermé dans un univers où il n’y avait que violence et souffrance. Bon, faudrait peut-être que je trouve d’autres sujets auxquels songer, parce qu’entre l’amour qui me mettait dans tous mes états et mon passé qui me déprimait complètement, pour ne pas dire qu’il me stressait comme jamais, je n’étais pas rendu. Je continuais à boire ma bière petit à petit, l’air de rien. En plus, j’avais repris cette vieille habitude de m’excuser constamment, puisque que j’avais lâché que j’étais désolé, à la place d’Asher. Fallait que j’essaye de limiter ça, je me souvenais de la Saint-Valentin avec Ewen où j’avais passé toute la première partie du rendez-vous à m’excuser. Et la seconde à flipper parce que nous avions échangé de corps. Non mais comment Asher avait pu me faire ce coup-là une deuxième fois ? Je lui avais raconté à quel point ça m’avait traumatisé. « Il m’a forcé à aller à un blind date à la Saint-Valentin. Et vu ce qui s’est passé, je ne pensais pas qu’il ferait… ça. A nouveau. Enfin, il a changé de tactique. » Il était d’abord resté avec moi pour être bien sûr que je m’enfuie pas, cette fois. Bon, j’irais acheter un dico d’insultes en rentrant, spécialement pour Asher. Je n’entrais pas dans les détails, parce que l’histoire de la potion qui envoie ton esprit dans le corps de l’autre, ça pouvait sans doute rendre perplexes certaines personnes. Ethan allait peut-être croire qu’on avait consommé du LSD durant la soirée. Donc il valait mieux omettre tout cela. « Puis, Asher n’écoute jamais quand on lui dit qu’on ne veut pas venir quelque part. » Et il rapplique dans ton appartement deux minutes après en te forçant à sortir même si tu pleures.

Heureusement, il changea de conversation. Parce que je n’en pouvais plus de parler d’Asher. Enfin, ce n’était pas réellement parler d’Asher qui me rendait mal à l’aise, mais plutôt la situation dans laquelle Asher nous avait mis. Mais du coup, j’y pensais, et ça me gênait plus qu’autre chose. Même si j’arrivais à en parler plus ou moins normalement. Ma bière était en train de disparaître à toute vitesse. Il me retourna la question sur l’accent. J’eus un demi-sourire que je ne pus empêcher d’apparaître. Apparemment, nous avions eu le même professeur en matière de conversation, n’est-ce pas, Asher. Puis je grimaçai, en réalisant que j’étais toujours un peu gêné. J’ouvris la bouche à deux reprises avant d’arriver à répondre. « Euh oui, je suis Brésilien. Je parle portugais à la base, c’est ça, l’accent chelou. En plus, j’ai vécu en France, du coup je mélange un peu tout. » Zéèv, tu causes trop, maintenant. Parler pour ne rien dire, c’était pas mal aussi pour combler le stress. Mes yeux se posèrent sur mon verre qui était désespérément vide, et voyant que le sien l’était aussi, je lui lançai « Un autre ? » avant de retourner au bar pour nous chercher deux boissons. Ouais, j’abusais. Mais je ne savais pas trop quoi faire d’autre pour oublier que j’étais paralysé par l’embarras. J’étais super intimidé, c’était atroce. Je revins vers Ethan avec les verres remplis et sans trop comprendre comment, je trébuchai sur quelque chose qui traînait à terre, ou alors on m’avait fait un croche-pied. Merde. J’étais en train de perdre l’équilibre, mais je ne devais pas utiliser mon pouvoir, pas ici, en plein milieu de cinquante personnes que je ne connaissais pas. Première étape, lâcher les verres avant que mes mains ne décident de les sauver toutes seules. Ils s’écrasèrent à mes pieds, mais au moins je ne les avais pas renversés en plein sur Ethan, qui était juste devant moi. Et je faisais quoi, maintenant, je me laissais tomber sur lui ? Pas trop le choix. Mais… jlzekqjfkljzmefjsdkjflmsdhfk. Je me redressais instantanément dès que je pus reprendre un équilibre qui ne paraisse pas suspect, reculant de deux pas, les mains plaquées sur ma bouche. Je ne savais pas comment j’avais calculé mon truc, mais mes lèvres avaient touché celles d’Ethan, l’espace de deux-trois secondes. Comment j’avais pu laisser ça arriver ? J’étais en train de mourir de honte, là, surtout que certains nous regardaient, comme les verres avaient fait du bruit en se brisant sur le sol. Rouge fluo. Rouge champignon atomique. Je ne savais plus du tout où me mettre, j’hésitais à courir dehors. « Tu n’avais pas besoin de casser deux verres si tu voulais l’embrasser, chéri. » Le barman, qui débarquait pour ramasser mes dégâts. Je ne sus rien répondre, je me contentai de fixer Ethan sans savoir quoi dire, en me demandait comment il allait réagir, mais n’ayant pas du tout envie de le savoir, en fait. « O-Ok, je suis mortellement d-désolé. J-je vais… vais p-prendre l’air. » J’attrapai ma veste et me dirigeai vers la sortie d’un pas rapide, un poil trop rapide, mais ça passerait pour cette fois, j’avais besoin de respirer, là. Une fois dehors, je restai stupidement devant le bar, complètement perdu et hébété devant ce qui venait de se produire bien malgré moi. J’aurais dû utiliser ce foutu don et m’éviter de faire… ça. Si une comète pouvait s’écraser sur moi, là, tout de suite, ça m’arrangerait. Je sortis mon gsm et je faillis envoyer un message à Asher pour lui dire que je le haïssais. Mais je me ravisai. Ce n’était pas vrai, de toute façon. J’aurais pu me barrer, mais j’avais envie qu’on vienne me chercher et qu’on me fasse un câlin en me disant que ce n’était pas grave, là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
beating heart ✝ chair mortelle
pseudo : July/Awen
célébrité : Matthew Daddario
crédits : Avatars : Jawilsia Gifs : Tumblr
Messages : 86
Date d'inscription : 13/03/2016
MessageSujet: Re: Rencontre arrangée [Pv Zéèv/Ethan]   Sam 2 Avr - 11:15




Rencontre arrangée



C'était bien vrai ça. Asher n'écoutait pas souvent ce qu'on lui disait. Ça rentrait par une oreille et ça sortait par l'autre. Il n'en faisait qu'à sa tête. Une vrai tête de mule.

En y réfléchissant, c'était tout à fait son genre d'idée : de piéger ses amis, sans penser que ça pourrait les mettre dans une situation délicate. A croire qu'il pensait sincèrement faire une bonne action.
Qui sait. Peut-être que Zéèv et lui pourraient 'gentiment' lui rendre l'appareil. Deux contre un, même si ce dernier était un vampire qui pourrait les croquer dans la seconde, c'était mieux que de l'affronter seul non ?
Bon, là Ethan était encore un peu énervé. Stressé aussi. D'où ses plans de vengeance. Mais en vérité, il était incapable de faire la tête à quelqu'un plus de trois jours. Quatre maximum. Asher s'en sortira indemne, comme d'habitude.

Jurant intérieurement, il poussa un soupir. Et fini son verre pendant que la conversation tournait maintenant sur un sujet moins stressant. Il avait bien fait de partir sur autre chose, l'ambiance était un peu moins tendue.
« Ah oui en effet, je comprends mieux. »

Ça faisait un sacré mélange. Un sourire timide se dessina au coin de ses lèvres. Il haussa les sourcils. Puis, tandis que Zéèv lui proposait un autre verre, il acquiesça, en hochant brièvement de la tête.
« Euh. Oui je veux bien. M...»

Mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il était déjà partit. Les joues empourprées, Ethan baissa alors la voix, et termina dans un souffle à peine audible.
« Merci.... »

Heureusement, personne ne l'entendit. Sinon, il aurait l'air bête.

Pendant qu'il l'attendait donc, sagement, le jeune homme jeta un rapide coup d’œil autour de lui. Il y avait toujours autant de monde. Le barman n'arrêtait pas. Il passait du comptoir à la salle, sans vraiment s'arrêter. Parfois, il discutait avec ses clients, leur accordant au passage un clin d’œil avant de repartir de belle, appeler par d'autre personne. Il avait l'air de bien gérer. Les gens semblaient plutôt l'apprécier et il régnait dans le bar, une ambiance détendue, différente du Hive.

L'arrivée de Zéèv le coupa dans ses pensées. Il tourna la tête mais alors qu'il s’apprêtait à le remercier, encore une fois, celui-ci trébucha et tomba en avant. La scène semblait se passer au ralenti. D'abord les verres, qui se fracassèrent sans ménagement sur le sol. Ensuite Zéèv qui chuta, finissant sa course là où il ne s'attendait pas.

Ça avait été très bref. Ses lèvres avaient touché les siennes, une, voir deux secondes avant qu'il retrouve son équilibre.
« Euh....... »

Perturbé, les joues en feu, Ethan resta tout d'abord paralysé. Les yeux écarquillés, le cerveau déconnecté, il se contentait de fixer Zéèv qui se répandait maintenant en excuse, tout aussi gêné et déstabilisé que lui.
« Euh..... c'est....euh....»

La scène aurait pu être comique s'ils n'étaient pas tout les deux, les acteurs principaux. Alors que le jeune homme restait immobile, à bégayer comme une andouille, Zéèv attrapa subitement sa veste et partit dehors. Bien décidé, lui aussi, à disparaître dans un trou.
C'était inattendu. Ethan avait encore du mal à réaliser ce qui venait de se passer. Il restait immobile, la bouche légèrement ouverte, avec la certitude que tout les regards étaient désormais rivés sur lui.
"Bah alors beau brun, reste pas là. Va le chercher."

Accroupit, à nettoyer les dégâts, le barman leva la tête et claqua des doigts. Sa voix, où se mêlait impatience et amusement, le ramena soudain sur terre. Il secoua la tête.
« Euh... oui. Combien on vous doit ? »

Le mieux était de le payer tout de suite. C'était plus sûr.
Une fois l'addition réglée, le jeune homme rejoignit Zéèv, qui était toujours dehors, en état de choc. Il se massa la nuque, les joues de nouveau rougies.
« Hey... ça va ? Pour ce qui... enfin... t'inquiète pas. »

Sa phrase ne voulait pas dire grand chose mais Ethan n'arrivait pas à trouver ses mots. Ou alors, ils sortaient de sa bouche, mais pas dans le bon ordre. Il ferma les yeux, prit une grande inspiration et continua de plus belle.
« Si tu veux, on peut aller ailleurs. Enfin je veux dire, faire un tour. Enfin, c'est comme tu veux.»

'Bravo Ethan, tu as l'air d'un parfait crétin....'
(c) hawking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
fear no evil ✝ bizzarerie mortelle
pseudo : Camille
célébrité : Iwan Rheon
crédits : Pathos
Messages : 88
Date d'inscription : 16/01/2016
MessageSujet: Re: Rencontre arrangée [Pv Zéèv/Ethan]   Lun 4 Avr - 14:58



Ethan & Zéèv

Rencontre arrangée


J’éprouvais un peu de mal à respirer normalement, un début de crise d’angoisse guettait et je jetais des coups d’œil craintifs aux alentours, tel un lapin apeuré. Je n’avais pas envie d’avoir des témoins de ma confusion. J’étais complètement chamboulé et je ne savais pas quoi faire à part répéter dans ma tête : inspirer, expirer, inspirer, etc. A croire que j’étais devenu débile. Qu’est-ce que je faisais ? Je restais là en attendant l’ambulance ? D’ici deux ou trois minutes, je serais dans un état pitoyable, je le sentais venir. M’asseoir par terre, ramener mes genoux contre mon front et pleurer comme un gosse de quatre ans commençait à devenir une bonne idée selon moi, pour donner une idée de mon humeur, là, tout de suite. La solution s’imposa finalement à mon esprit. Anxiolytiques. J’en avais toujours bien un dans les poches, au cas où. J’avais bu de l’alcool, mais tant pis. Mon organisme était habitué, de toute façon. Je me mis à fouiller mon jeans, puis comme je ne trouvai rien, ce fut au tour de ma veste, et je finis par tomber sur le comprimé salvateur, bien rond et bien blanc, comme un bonbon à la menthe. J’avais tendance à en consommer comme s’il s’agissait de bonbons, justement. Unique problème : pas de verre d’eau sous la main pour le prendre. Bon, mode warrior, je le fourrai dans ma bouche juste avant de me retourner parce que quelqu’un sortait du bar. Je manquai de m’étouffer en constatant que c’était Ethan, mais le médicament passa quand même. J’étais toujours aussi fébrile, tremblotant et mal à l’aise, les yeux humides, tout ça, même si j’avais repris un semblant de souffle en me concentrant sur autre chose que ma panique. Je détournai vite le regard tandis qu’il se rapprochait de moi. J’avais chaud, un peu comme si j’avais de la fièvre, à cause de la gêne, sûrement. J’étais un vrai boulet. Il me dit de ne pas m’inquiéter et je ne pus m’empêcher de grimacer. Tant mieux si ça ne l’avait pas traumatisé, mais moi, ça m’avait grandement perturbé. Et puis il disait sans doute ça pour me rassurer, par simple politesse. « J-je… Ex… D-dés… » Mais encore ? Je ferais bien d’oublier rapidement l’idée de parler. Je me mordillai la lèvre en contemplant le trottoir devant le bar. Très joli trottoir, d’ailleurs.

Je passai une main distraite dans mes cheveux alors qu’Ethan me proposait d’aller faire un tour. Je ne savais pas trop si je survivrais à la mort par honte absolue si je restais avec lui, même si on faisait comme si rien ne s’était passé. Je me demandais ce que dirait Asher. Vas-y, Zéèv, fonce. Evidemment. J’allais lui en vouloir longtemps. Je me le promettais. Ça tiendrait peut-être jusqu’à demain matin. A cet instant, j’aurais voulu être un peu plus comme Judah. Il aurait rigolé avec son air de psychopathe. Ou, plutôt, il serait allé tabasser le type qui l’avait fait chuter. Yep. Moi, je n’avais pas la force pour me servir de mes poings. Si on passait sur le fait que j’étais incapable de faire du mal à une mouche et de ressentir de la colère envers qui que ce soit, en plus. « Euh… Ou-ouais, ok. » Je bredouillais encore. Parce que c’était dans ma nature, voilà tout. Il allait falloir se faire une raison. « J’suis vraiment désolé, j’voulais pas… Fin, tu vois. » J’eus un faible sourire désolé, je ne savais pas d’où il sortait, où j’en avais trouvé la force. J’étais plus qu’ennuyé par ce qui s’était produit, et si j’étais déjà timide, ça ne me rendrait que quatre cents fois plus timoré et complexé qu’avant. « Je vais probablement m’excuser encore une centaine de fois, sans compter les excuses pour les trente ans à venir, tu vas sûrement recevoir des fleurs très prochainement, donc si tu veux rentrer chez toi, je comprends très bien. » Attends. Quoi ? Je fronçai les sourcils en entendant mes propres paroles. J’avais pensé tout haut. Oups. Je n’avais pas réellement envie qu’il parte. Qu’il reste non plus. En fait, je n’en savais rien, ce que je voulais était un grand mystère, et l’anxiolytique mêlé à l’alcool avait décidé de parler pour moi, fallait croire. Je rougis légèrement, je n’avais plus trop les idées claires. Trop d’émotions d’un coup. « Et… Tu as payé ? Tu as dû payer. Pardon. Je te dois combien ? » Je sortis mon portefeuille pour joindre les gestes à la parole et parce que ça faisait quelque chose à chipoter pour canaliser ma gêne. « Je veux bien aller n’importe où, mais plus de bars gays, je m’y sens vraiment pas à ma place. » J’étais quelque peu contradictoire. Je me demandais s’il allait réussir à me suivre. Je ne me sentais à ma place nulle part, et l’exception à cela serait difficile à trouver, donc autant éviter les bars gays, ce serait déjà pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre arrangée [Pv Zéèv/Ethan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre arrangée [Pv Zéèv/Ethan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gazel et son rhum arrangé...
» Une affaire de matchs arrangés ?????
» Embrayage foutu?
» [A VENDRE] RHUM ARRANGE
» Williams VS Williams au masters: un match surement arrangé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONLY GOD FORGIVES ✝ :: Bar Venus in Furs-